Accéder au contenu principal

Disparition de Claude-François Baudez

Une bien triste nouvelle que celle communiquée par la Société des Américanistes à ses adhérents ce samedi 13 juillet 2013. Nous prenons la liberté de le reproduire ci-dessous :
C'est avec une très grande tristesse que nous vous informons que Claude F. Baudez nous a quittés ce samedi 13 juillet. Tout au long de sa riche carrière, il a beaucoup apporté à notre Société qu'il a présidée pendant de longues années. Nous nous rappelons les stimulantes conférences qu'il donnait régulièrement dans le cadre de la Société et, plus que tous, il avait choisi de publier dans le JSA une série d'articles qui sont autant de références incontournables, constamment citées. Avec sa disparition, notre Société perd un membre éminent, un collègue généreux et dévoué, un ami.
Loin de nous l'idée de rédiger un billet retraçant sa longue et impressionnante carrière. Certains écrivains s'en occuperaient très bien. M. Baudez a acquis ses galons d'archéologue au Costa Rica à la fin des années 1950. Mais l'essentiel de son travail de terrain a été effectué au Honduras, entre les vallées du Comayagua, los Naranjos et Copan. Au Mexique, il a co-dirigé le projet Tonina pour en publier un ouvrage qui sert toujours de référence.

Ce qu'il convient de garder de l'oeuvre de Baudez, c'est sa diversité et sa richesse. Baudez a toujours fait un peu grincer des dents dans la communauté mésoaméricaniste de par ses thèses audacieuses et réfractaires à la mode. Son dernier ouvrage intitulé La douleur rédemptrice, l'autosacrifice précolombien n'échappe pas à la règle si on considère le brillant exposé qu'il a proposé l'Université ouverte, le 4 avril dernier. On peut d'ailleurs télécharger sa conférence ici. Un enregistrement vidéo est également disponible gratuitement en cinq tronçons sur le portail Vimeo.

Images et représentations du monde : l’autosacrifice en mésoamérique pré-colombienne - [1/5] from Université Ouverte on Vimeo.

Images et représentations du monde : l’autosacrifice en mésoamérique pré-colombienne - [2/5] from Université Ouverte on Vimeo.

Images et représentations du monde : l’autosacrifice en mésoamérique pré-colombienne - [3/5] from Université Ouverte on Vimeo.

Images et représentations du monde : l’autosacrifice en mésoamérique pré-colombienne - [4/5] from Université Ouverte on Vimeo.


Images et représentations du monde : l’autosacrifice en mésoamérique pré-colombienne - [5/5] from Université Ouverte on Vimeo.


Plus personnellement, je retiendrai la grande gentillesse et la disponibilité d'un professeur toujours disposé à sourire, faire sourire et dispenser des remarques souvent justes. Je me souviens de ses séminaires en tant que directeur invité à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, en marge du cours dispensé par mon maître, Michel Graulich. Si les deux partageaient des points de vue très tranchés sur les hypothèses de l'autre, il n'en résidait pas moins un profond respect entre eux. Baudez restera toujours pour moi l'auteur de ce petit volume de la collection Découvertes publiée aux éditions Gallimard. J'avais quatorze ans quand je découvrais véritablement alors la civilisation maya. Ce livre est d'ailleurs disponible dans plusieurs langues. Un autre ouvrage accessible tant écononiquement que scientifiquement parlant est son guide Les Mayas publié aux Belles Lettres. Pour celles et ceux qui souhaitent rentrer plus en détail, vous pouvez vous plonger dans Une histoire de la religion des Mayas, dont la traduction espagnole est consultable librement sur le site du CEMCA.



Je n'ai pas encore l'occasion de lire son dernier ouvrage sur l'autosacrifice précolombien. Baudez était également membre du comité scientifique de la revue mexicaine Arqueologia mexicana. Il y avait publié de nombreuses réflexions et études sur ces thèmes, comme ce qui a été probablement son dernier article "La conversión de los idolos" : il y explique comment certains monuments préhispaniques ont été dûment et sciemment réutilisés par le clergé évangélisateur et propose l'hypothèse selon laquelle ils ont été resculptés afin d'être eux-mêmes "baptisés". On n'oubliera pas non plus que Claude Baudez était un membre actif et historique de la Société des Américanistes dont les articles et les conférences scandaient la vie de cette institution. Vous trouverez sur cette page les publications les plus récentes sur le site Revues.org.

J'ai une pensée pour sa publication toute récente dans la revue Arqueología mexicana, 122. Il faisait partie du comité scientifique de cette revue et était un membre actif et respect de la Société des Américanistes. Directeur honoraire du CNRS, il n'en demeurait pas moins actif. Il avait été notamment été mis à contribution par Erik Le Bras dans le cadre de l'organisation de l'exposition Le cinquième soleil proposée au Musée du président Jacques Chirac, à Sarran, l'année dernière.



Cher Maître, merci pour vos enseignements et votre amour de ces peuples si éloignés de nous dans le temps et dans l'espace.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

Raíces 351 - Les briques sculptées de Comalcalco avec Miriam Judith Gallegos

Cette semaine Raíces recevait l'archéologue Miriam Gallegos, chercheuse au Centre INAH Tabasco. Avec son aide, nous avons essayé de comprendre la fabrication et l'utilisation des briques sculptées ou gravées qui sont une quasi-exclusivité architecturale du site maya de Comalcalco, situé au Tabasco. Selon Gallegos, "ils faisaient parie des constructions, présents dans les murs, les voûtes et les lnteaux. Ils supportaient de véritables charges et fonctionnaient comme un matériel de construction, en plus d'être décorés". Dès lors, quelles pouvaient être les valeurs symboliques de ces briques ? Comment étaient-ils élaborés ? Dans quelles constructions pouvaient-ils être vus ou non vus ?

Esta semana en Raíces recibimos a la arqueóloga Miriam Judith Gallegos, adscrita al Centro INAH Tabasco. Con su apoyo, trataremos de entender la fabricación y el uso de los ladrillos esgrafíados o moldeados descubiertos en el sitio maya de Comalcalco, Tabasco. Según Gallegos, "f…