Accéder au contenu principal

Inauguration du Service Archéomagnétique National au Mexique

Derrière ce nom ronflant, se cache une batterie d'outils qui va grandement aider l'archéologie mexicaine. Construit sur le campus de l'UNAM au Michoacan, ce laboratoire est le premier du genre en Amérique latine. Il comprend entre autres des magnétomètres, une chambre blindée qui annulera le champ magnétique terrestre et des démagnétiseurs thermiques de dernière génération pouvant contenir quatre-vingt échantillons


La datation archéomagnétique contemple les étapes décrites simplement par le Centre d'Études de Physique du Globe de Dourbes (2016) en Belgique:
Prélèvement dans des sites archéologiques des échantillons orientés dans des structures cuites et brûlées (fours, foyers, etc.) restées en place après cuisson 
Mesure de l’aimantation rémanente acquise dans un magnétomètre cryogénique 2G Elimination des composantes rémanentes secondaires non stables et isolation de la rémanence stable par désaimantation par étape 
Datation : comparaison de la direction moyenne de l’aimantation stable de la structure obtenue, avec les courbes standards de la variation séculaire de la direction du champ dans le passé
Le SAN sera donc chargé de dater les vestiges qui pourraient être retrouvés lors de constructions de grande ampleur : fours, céramiques, briques, tuiles, adobe et bajareque cuits, thermes, tombes d'incinération, stucs et peintures murales de couleur rouge. Les résultats du SAN seront notamment publiés dans la Revista de Investigaciones Arqueométricas, en collaboration avec le Collège du Michoacán. Les archéologues français de l'UMR 8096 du CNRS disposeront donc d'un nouvel outil pour accélerer leurs recherches au Michoacan.

Ce type d'installations est très coûteux. Il n'en reste pas moins remarquable que son financement est en très grande partie public. Il est assuré notamment par le Conseil National Scientifique et Technologique (CONACyT), la Coordination scientifique et l'Institut de Géophysique de l'UNAM. Participent aussi à ce projet l'INAH, l'Institut de Recherches Anthropologiques, l'Université de Guadalajara, l'École Nationale d'Études Supérieures de Morelia, l'Université Michoacaine San Nicolás de Hidalgo.

Pour en savoir plus, sur le SAN, nous vous invitons à consulter sa page officielle en espagnol : http://www.geofisica.unam.mx/michoacan/san/ .

Bibliographie: Dourbes.meteo.be. (2016). Datation archéomagnétique. [online] Available at: http://dourbes.meteo.be/fr/products-services/services/archaeomagneticdating [Accessed 17 Apr. 2016].


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Codex de Florence disponible en haute résolution

La Bibliothèque Numérique Mondiale est une alternative intéressante à la diffusion du patrimoine littéraire universel. C'est dans ce cadre que la Bibliotèque laurentienne a autorisé la numérisation de cet ouvrage si important pour les chercheurs sur le Mexique ancien. Il est désormais possible de consulter électroniquement le texte bilingue nahuatl-castillan et les illustrations qui accompagnaient chaque livre. Bonne lecture ! Références : Bernardino de Sahagún (2012). Codex de Florence . [En ligne] Disponible sur : http://www.wdl.org/fr/item/10096/#q=Codex+de+Florence&view_type=list&search_page=1&qla=fr. [Dernier accès 02/09/2013].

Le Groupe de la Série Initiale révèle de nouveaux monuments et matériaux à Chichen Itza

30 km2 : c'est la surface estimée de Chichen Itza (Schmidt, 2005). À 1,5 km à l'ouest de la pyramide surnommée El Castillo, le groupe des Séries initiales est un havre de paix : loin du tumulte des vendeurs non-autorisés et des cohortes de touristes guidés par des personnes parfois peu regardantes, les archéologues y travaillent tranquillement. Un accord entre le gouvernement de l'état du Yucatán et l'INAH a permis de reprendre des fouilles d'envergure et d'effectuer d'importants travaux de restauration et consolidation de plusieurs bâtiments-clé : le terrain de jeu de balle, le Temple des Guerriers, l'Église sont des endroits symboliques que voient les visiteurs. Contextualisons un peu notre billet en rappelant la chronologie d'occupation de Chichen Itza ou  Uucyabnal , nom de la ville apparaissant dans les inscriptions relevées (Schmidt, González de la Mata, Pérez Ruiz, Osorio León, 2005). Yabnal/Motul, 600-830 d.n.e. est la période céramique

Les isotopes au top : vers une identification géogénétique de prisonniers de guerre mayas à Uxul

La vision romantique que certaines personnes peuvent encore avoir est belle et bien révolue: "grands astronomes, pacifistes et" sont souvent des épithètes qui reviennent dans l'imagerie populaire et les bouches des guides touristiques pour répéter ad libidum  une image d'Épinal surfaite et mal venue. Les éléments que nous résumons dans les lignes suivantes pourront paraître crues, voir cruellement contemporaines. Ne croyez pas que nous en réjouissons : elle révèle simplement que la violence peut également être ritualisée. Maintenant que notre lectorat a été averti, entrons dans le vif du sujet, si nous pouvons parler ainsi.  En 2013, l'Université de Bonn rapportait la découverte d'une cavité artificielle à Uxul, site maya situé actuellement dans l'état mexicain de Campeche. Appelé chultun, ce puits faisait partie d'un réseau de points d'eau artificiel qui récupérait les eaux de pluie. Le projet archéologique, dirigé par Nikolai Grube avait pu m