Accéder au contenu principal

Un peu de cinéma

Ce qui est bien au Mexique, c'est qu'on découvre les films quelques mois après leur sortie en Europe ou aux USA.

C'est ainsi que j'ai enfin pu voir quelques longs métrages très intéressants:

  • Le Labyrinthe de Pan est un film mexicain pour ce qui en doute. Bien que réalisé en Espagne Guillermo del Toro (auteur du navet Hellboy) en a assuré la production et la réalisation. Le casting ne dira pas grand-chose aux petits Français qui sont allés voir le film mais on y retrouve avec un certain plaisir Sergi Lopez. Il faut croire qu'il aime jouer les tarés et les salauds: après avoir campé Harry, un ami qui vous veut du bien, il campe ici un officier de l'armée de Franco qui lutte contre la résistance républicaine. Obligé d'habiter une demeure perdu au milieu de la forêt accompagnée de son épouse enceinte et de sa belle-fille, il mutile, torture et assassine avec une certaine délectation. La petite Ofelia découvre près de la maison le labyrinthe du créature fantastique et cruelle : Pan. Il lui apprend qu'elle est la princesse d'un royaume enchanté. Ce conte cruel est pour adultes. Les images de violence pourrait heurter la sensibilité des plus petits. Bien que récompensé à plusieurs reprises dans différents festivals, au point de faire partir de la sélection pour le Festival de Cannes et les prochains Oscars, l'histoire manque de piquant et d'inattendu... Il n'y a pas non plus de surenchère d'effets spéciaux mais cela vaut mieux... L'imaginaire a du mal à voyager. Les références à des classiques du merveilleux comme Alice au Pays des Merveilles sont trop visibles. Bref, à voir à l'occasion pour passer un moment sympa. Pour information, le film est nommé dans plusieurs catégories pour les prochains Oscars.
Pour plus d'infos et d'images; il faut cliquer par ici : http://www.lelabyrinthedepan.com/

  • Little Miss Sunshine de Jonathan Dayton est une nouvelle forme de roadmovie. D'habitude on met deux ou trois personnes dans une vieille bagnole traverser les USA par la route 66 et se faire massacrer par un serial killer ou par un chauffeur de poids lourd rancunier. Dans ce film, rien de tel. La famille Hoover (un père fan de la motivation personnelle, un ado rebelle qui s'enferme dans le mutisme; un oncle homosexuel, dépressif et suicidaire interprété par Steve Carrell; un grand-père libidineux et cocaïnomane; une mère dépassée par les évéments) décide de faire front pour que la petite dernière, légèrement arrondie, puisse participer à un concours de beauté de mini-Miss en Californie. Seulement le chemin d'Albuquerque à Redondo Beach est particulièrement cahotique... A priori ce film indépendant et présenté au Festival de Sundance en 2006 ne paie pas de mine. Mais il ne manque pas de rebondissements, de tendresse et de cynisme... Une vraie famille d'anti-héros qui arrive à faire fi de ses problèmes et secrets de famille, ça peut paraître moralisateur. Il n'en est rien: on va de surprise en surprise, de rires en rires. Le final seul vaut le détour...
Pour en savoir sur la tribu déjantée des Hoover, passez par ici : http://www.littlemisssunshine-lefilm.com/

  • Fuera del Cielo de Javier Patron Fox est un film mexicain tourné à Mexico DF. L'action qui se déroule sur une journée et raconte l'histoire de "El Malboro", récemment sorti de prison, part à la recherche de son frère "Cucu", responsable de son emprisonnement. Au contact d'une poignée de personnages, ils vont à apprendre à se pardonner... Aaaah le DF et ses mystères, ses grossièretés et ses quartiers chauds... On croirait presque un remake d'Amores Perros. Même ambiance, même dialogues. La seule différence est la facilité de compréhension. Personnellement, j'ai eu du mal à saisir le sens de ce film. Il faudra que je le revois. La bande musicale et la photo m'ont davantage plu. Mais le scénario est loin d'être clair. C'est dommage car la bande-annonce était alléchante. Pour information, le réalisateur Javier Patrón a obtenu le prix du meilleur réalisateur lors du dernier festival du film de San Sebastian.
Pour plus de noticias, clica por aqui: http://imdb.com/title/tt0415964/

A bientôt pour de nouvelles aventures cinéphiles...
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

Raíces 351 - Les briques sculptées de Comalcalco avec Miriam Judith Gallegos

Cette semaine Raíces recevait l'archéologue Miriam Gallegos, chercheuse au Centre INAH Tabasco. Avec son aide, nous avons essayé de comprendre la fabrication et l'utilisation des briques sculptées ou gravées qui sont une quasi-exclusivité architecturale du site maya de Comalcalco, situé au Tabasco. Selon Gallegos, "ils faisaient parie des constructions, présents dans les murs, les voûtes et les lnteaux. Ils supportaient de véritables charges et fonctionnaient comme un matériel de construction, en plus d'être décorés". Dès lors, quelles pouvaient être les valeurs symboliques de ces briques ? Comment étaient-ils élaborés ? Dans quelles constructions pouvaient-ils être vus ou non vus ?

Esta semana en Raíces recibimos a la arqueóloga Miriam Judith Gallegos, adscrita al Centro INAH Tabasco. Con su apoyo, trataremos de entender la fabricación y el uso de los ladrillos esgrafíados o moldeados descubiertos en el sitio maya de Comalcalco, Tabasco. Según Gallegos, "f…