Accéder au contenu principal

Précisions sur la statue de Xipe Totec

La récente annonce de la découverte de Xipe Totec à Tula a suscité un début de polémique sur la liste de discussion Aztlan.

Le docteur Michael E. Smith remet ainsi en cause l'idée que cette statue soit la première représentation toltèque connu de cette divinité. Il rappelle l'existence d'autres représentations à Teotihuacan mais aussi au Guerrero et propose les références suivantes pour des informations complémentaires sur le sujet.

Estimant qu'il est difficile de démarquer un état toltèque en tant que tel, autant que ses composantes sociales ou ethniques. Il s'interroge sur la dénomination qui aurait pu tout aussi bien caractériser les Teotihuacains. Faisant un parallèle avec le terme "aztèque" qui a caractérisé les populations mexicas, Smith estime que le terme est inédaquat et qu'il faut éviter les effets d'annonces comme ceux des journalistes.

Références

Elson, Christina M. and Kenneth Mowbray
2005. Burial Practices at Teotihuacan in the Early Postclassic Period: The Vaillant and Linné Excavations (1931-1932). Ancient Mesoamerica 16:195-212.

Jimenez Moreno, Wigberto.
1941. "Tula y los toltecas, según fuentes históricas", in Revista Mexicana de Estudios Antropológicos, V, 2-3.

Krickeberg. W. 1964. Las antiguas culturas mexicanas, México.

Scott, Sue.
1993. Teotihuacan Mazapan Figurines and the Xipe Totec Statue: A Link between the Basin of Mexico and the Oaxaca Valley. Vanderbilt University Publications in Anthropology, vol. 44. Department of Anthropology, Vanderbilt University, Nashville.

Séjourné, Laurette.
1954."Tula, la supuesta capital de los toltecas". In Cuadernos Americanos, enero-febrero, México.

Noguera, Eduardo.
1950. "El horizonte tolteca-chichimeca". In Enciclopedia mexicana de Arte, IV, México.

Smith, Michael E. and Michael Lind
2005. Xoo-Phase Ceramics from Oaxaca Found at Calixtlahuaca in Central Mexico. Ancient Mesoamerica 16:169-177.

Preuss, K.T.. 1940. El problema de los toltecas, según un antiguo manuscrito jeroglífico, y las ideas de los indios mexicanos actuales, Madrid.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Sur les sources des libretti rédigés par Vittorio Amedeo Cigna-Santi

Alors que nous préparions une conférence sur la Conquête dans l’opéra, un librettiste a particulièrement attiré notre attention : il s’agit du Turimois Vittorio Amadeo Cigna-Santi dont on sait fort peu de choses somme toute. Au début de sa carrière il rédigea une paire de livrets pour Mozart. Mais son livret le plus repris est sans conteste Moctezuma. Il semblerait que Cigna-Santi a pu consulter une chronique rédigée par Antonio de Solis en 1684 et traduite  en français et en italien en 1690.
La bibliothèque Caraïbe, Amazone Plateau des Guyanes a eu la bonne idée de mettre en ligne les deux tomes qui forment l’édition française. Vous les retrouverez aussi dans notre section Textes: https://mexiqueancien.blogspot.com/p/textes.html
Solís, Antonio de. 1730. Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne, par Fernand Cortez, tome I. Paris : Compagnie des libraires. Disponible le 03/03/2019 sur : https://issuu.com/scduag/docs/bbx17024/6et https://issuu.com/scduag/docs/bbx1702…

Les 80 ans de l'INAH : un anniversaire en pointillés

L'Institut National d'Anthropologie et d'Histoire (INAH) fêtait le 3 février dernier ses 80 ans. Un âge pour le moins respectable puisque le CRNS est né la même année. Pourtant dans les deux institutions, la crise est bien présente et pour des raisons relativement semblables.



Malheureusement les correspondants des médias européens et francophones ont oublié d'évoquer les conséquences désastreuses du budget voté par les députés de son parti MORENA, Mouvement de Régénération Nationale, créé de toute pièce pour lui permettre de récupérer un siège présidentielle qui lui échappait depuis 2006. À deux mois de sa prise de fonction, alors que la majorité de MORENA siège au parlement mexicain depuis le mois d'août, le président López Obrador ne semble pas clairement avoir mesuré les conséquences dramatiques de l'autorité républicaine qu'il s'est certes appliqué à lui-même, mais en entraînant avec lui celles et ceux dont les conditions de vie étaient déjà précaire…

Compte-rendu Arqueología mexicana hors-série 82

L'éditeur Raíces termine son vingt-cinquième anniversaire en nous proposant un hors-série qui se propose à la fois de faire le point mais aussi de proposer un outil sensé faciliter la vie de ses lecteurs et de ses suiveurs sur les réseaux. Le travail de compilation proposé par Enrique Vela et son équipe est à ce titre intéressant qu'il nous invite à parcourir de manière thématique : on peut ainsi parcourir cet index de manière libre, en consultant les axes qui intéresseront le lecteur.


On retrouve des lectures chronologiques, culturelles, historiques, ethnologiques, herméneutiques, historiographiques ou divulgatrices. Au total, ce sont 27 fiches réparties en deux grandes axes thématiques que le lecteur pourra parcourir. D'un côté on peut lire des fiches de caractère chronologiques allant de la présence mexicaine dans l'archéologie mondiale aux zones archéologiques et musées. Entre temps, on aura eu la possibilité de redécouvrir les principales divisions chronologiques, …