Accéder au contenu principal

Arqueologia Mexicana Hors Série n°36

Voici un numéro spécial de la revue de vulgarisation publié par l'INAH. Il s'agit de terminer cette année en beauté, si j'ose dire. Il est question de la décoration corporelle préhispanique. A travers ce guide visuel (ill.1), il s'agit de présenter rapidement les différents types d'ornement de la peau chez les anciens peuples mésoaméricains, notamment à travers leurs peintures, leurs sculptures et leurs céramiques.

Ill. 1. Couverture d'Arqueologia Mexicana, hors-série num. 37.

Néanmoins les comparaisons avec les peintures ou ornements portés lors de rituels contemporains ne manquent pas. Elle s'avèrent même parfois nécessaires pour comprendre la continuité culturelle. Les auteurs de ce numéro spécial ont donc mis l'accent sur huit types de décoration corporelle.

Ill. 2. Personnificateur de Xipe Totec,
Codex Florentino, préface au livre I, p. 12

La plus évidente est certainement la peinture corporelle. Une de ses composantes, la peinture du visage, est un peu détaillée (ill.2). Viennent ensuite la présence des sceaux (géométriques ou zoomorphes) qui servaient certainemnt à déposer des motifs sur les tissus et les étoles (Bachand, 2002). Les auteurs considèrent la difficulté à distinguer les peintures corporelles et la représentation de tatouages. Si on met souvent en valeur les rituels de tatouages parmi les peuples du Pacifique (Maoris et Kanaks en sont les preuves vivantes), on ne reconnaît pas assez leur importance en Mésoamérique en général et chez les Mayas en particulier.

Ill. 3. La Reina de Uxmal, Maya
Epiclassique (900-1000 A.D.), Uxmal, Yucatán
Calcaire, 80 x 99 cm.
Photo : Jodisrge Pérez de Lara.
Disponible le 19/12/2010 sur : http://www.mesoweb.com/es/recursos/MNA/51.html .

Pendant du tatouage, la scarification est le résultat d'un rituel lent et douloureux. On a des exemples ethnographiques et artistiques enregistrés au Yucatan (ill.3) et sur la côte Pacifique.

La peau pouvait enfin être transpercée pour y poser des pendants d'oreilles, des labrets et d'autres objets traversant le nez. Ce type d'artefacts est très présent en contexte funéraire et permet de reconnaître des individus ayant disposé d'un haut statut social (ill.4).

 Ill. 4 Tlacaelel avec labret et objet traversant le nez.
Duran, 2002 : I, pl. 17.

Néanmoins, d'autres éléments de la beauté "mésoaméricaine" ont été sciemment laissés de côté. Peut-être seront-ils présentés et étudiés dans un prochain numéro. Il s'agit des déformations crâniennes (qui n'étaient pas l'apanage des Mayas, contrairement à ce qu'on pourrait croire) et des mutilisations et incrustations dentaires.

On regrettera cependant la qualité médiocre de certains clichés, ce à quoi Arqueologia Mexicana semble dernièrement s'habituer. De la même manière, on peut s'interroger sur l'absence de références plus récentes sur ce thème si important. Bon nombre, proposées dans la bibliographique complémentaire, sont des années 1940 à 1960. Le sujet a été peu étudié depuis,, on dirait. En tout cas, il mériterait une monographie actualisée.

Nous vous proposons donc de visionner quelques documents en ligne pour vous familiariser avec ce thème, certains figurants dans la bibliographie indiquée.

Bachand, Holly Sullivan.
2003. "Sellos cilíndricos y estampaderas del periodo Formativo en Mesoamérica". In XVI Simposio de Investigaciones Arqueológicas en Guatemala, 2002 (J.P. Laporte, B. Arroyo, H. Escobedo y H. Mejía, éds.), Museo Nacional de Arqueología y Etnología, Guatemala, pp.527-538. Document pdf disponible en ligne le 19 décembre 2010 sur : http://www.asociaciontikal.com/pdf/48.02%20-%20Holly%20Sullivan%20Bachand%20-%20en%20PDF.pdf .

Ferrer, Eulalio.
2000. "El color entre los pueblos nahuas". In Estudios de Cultura Nahuatl, num. 31, IIH-UNAM, Mexico, p. 203-220. Document .pdf disponible en ligne le 19 décembre sur http://www.ojs.unam.mx/index.php/ecn/article/view/9235/8613 .

[Edition du 23/12/2010. Nous ajoutons un lien vers une intervention juste et précise sur le thème des décorations et ornements corporels, rédigée par Orlando Casares Contreras sur le carnet du Museo del Palacio Canton.]
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement un des monuments mexicains les plus représentés et les plus publiés sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnue comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne il y a quelques années. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts somptueux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.



Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante…