Accéder au contenu principal

Arqueologia Mexicana Hors Série n°36

Voici un numéro spécial de la revue de vulgarisation publié par l'INAH. Il s'agit de terminer cette année en beauté, si j'ose dire. Il est question de la décoration corporelle préhispanique. A travers ce guide visuel (ill.1), il s'agit de présenter rapidement les différents types d'ornement de la peau chez les anciens peuples mésoaméricains, notamment à travers leurs peintures, leurs sculptures et leurs céramiques.

Ill. 1. Couverture d'Arqueologia Mexicana, hors-série num. 37.

Néanmoins les comparaisons avec les peintures ou ornements portés lors de rituels contemporains ne manquent pas. Elle s'avèrent même parfois nécessaires pour comprendre la continuité culturelle. Les auteurs de ce numéro spécial ont donc mis l'accent sur huit types de décoration corporelle.

Ill. 2. Personnificateur de Xipe Totec,
Codex Florentino, préface au livre I, p. 12

La plus évidente est certainement la peinture corporelle. Une de ses composantes, la peinture du visage, est un peu détaillée (ill.2). Viennent ensuite la présence des sceaux (géométriques ou zoomorphes) qui servaient certainemnt à déposer des motifs sur les tissus et les étoles (Bachand, 2002). Les auteurs considèrent la difficulté à distinguer les peintures corporelles et la représentation de tatouages. Si on met souvent en valeur les rituels de tatouages parmi les peuples du Pacifique (Maoris et Kanaks en sont les preuves vivantes), on ne reconnaît pas assez leur importance en Mésoamérique en général et chez les Mayas en particulier.

Ill. 3. La Reina de Uxmal, Maya
Epiclassique (900-1000 A.D.), Uxmal, Yucatán
Calcaire, 80 x 99 cm.
Photo : Jodisrge Pérez de Lara.
Disponible le 19/12/2010 sur : http://www.mesoweb.com/es/recursos/MNA/51.html .

Pendant du tatouage, la scarification est le résultat d'un rituel lent et douloureux. On a des exemples ethnographiques et artistiques enregistrés au Yucatan (ill.3) et sur la côte Pacifique.

La peau pouvait enfin être transpercée pour y poser des pendants d'oreilles, des labrets et d'autres objets traversant le nez. Ce type d'artefacts est très présent en contexte funéraire et permet de reconnaître des individus ayant disposé d'un haut statut social (ill.4).

 Ill. 4 Tlacaelel avec labret et objet traversant le nez.
Duran, 2002 : I, pl. 17.

Néanmoins, d'autres éléments de la beauté "mésoaméricaine" ont été sciemment laissés de côté. Peut-être seront-ils présentés et étudiés dans un prochain numéro. Il s'agit des déformations crâniennes (qui n'étaient pas l'apanage des Mayas, contrairement à ce qu'on pourrait croire) et des mutilisations et incrustations dentaires.

On regrettera cependant la qualité médiocre de certains clichés, ce à quoi Arqueologia Mexicana semble dernièrement s'habituer. De la même manière, on peut s'interroger sur l'absence de références plus récentes sur ce thème si important. Bon nombre, proposées dans la bibliographique complémentaire, sont des années 1940 à 1960. Le sujet a été peu étudié depuis,, on dirait. En tout cas, il mériterait une monographie actualisée.

Nous vous proposons donc de visionner quelques documents en ligne pour vous familiariser avec ce thème, certains figurants dans la bibliographie indiquée.

Bachand, Holly Sullivan.
2003. "Sellos cilíndricos y estampaderas del periodo Formativo en Mesoamérica". In XVI Simposio de Investigaciones Arqueológicas en Guatemala, 2002 (J.P. Laporte, B. Arroyo, H. Escobedo y H. Mejía, éds.), Museo Nacional de Arqueología y Etnología, Guatemala, pp.527-538. Document pdf disponible en ligne le 19 décembre 2010 sur : http://www.asociaciontikal.com/pdf/48.02%20-%20Holly%20Sullivan%20Bachand%20-%20en%20PDF.pdf .

Ferrer, Eulalio.
2000. "El color entre los pueblos nahuas". In Estudios de Cultura Nahuatl, num. 31, IIH-UNAM, Mexico, p. 203-220. Document .pdf disponible en ligne le 19 décembre sur http://www.ojs.unam.mx/index.php/ecn/article/view/9235/8613 .

[Edition du 23/12/2010. Nous ajoutons un lien vers une intervention juste et précise sur le thème des décorations et ornements corporels, rédigée par Orlando Casares Contreras sur le carnet du Museo del Palacio Canton.]
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

Raíces 351 - Les briques sculptées de Comalcalco avec Miriam Judith Gallegos

Cette semaine Raíces recevait l'archéologue Miriam Gallegos, chercheuse au Centre INAH Tabasco. Avec son aide, nous avons essayé de comprendre la fabrication et l'utilisation des briques sculptées ou gravées qui sont une quasi-exclusivité architecturale du site maya de Comalcalco, situé au Tabasco. Selon Gallegos, "ils faisaient parie des constructions, présents dans les murs, les voûtes et les lnteaux. Ils supportaient de véritables charges et fonctionnaient comme un matériel de construction, en plus d'être décorés". Dès lors, quelles pouvaient être les valeurs symboliques de ces briques ? Comment étaient-ils élaborés ? Dans quelles constructions pouvaient-ils être vus ou non vus ?

Esta semana en Raíces recibimos a la arqueóloga Miriam Judith Gallegos, adscrita al Centro INAH Tabasco. Con su apoyo, trataremos de entender la fabricación y el uso de los ladrillos esgrafíados o moldeados descubiertos en el sitio maya de Comalcalco, Tabasco. Según Gallegos, "f…