Accéder au contenu principal

Sacré monticule 11...

En mai dernier, nous revenions en détail sur une découverte majeure faite sur le site chiapanèque de Chiapa de Corzo. Une équipe américano-mexicaine avait mis la main sur une très belle tombe, probablement royale, préparée il y a environ 2700 ans, surprenant ainsi la communauté américaniste. Aujourd'hui rebelote si j'ose dire. En poursuivant leurs recherches, les archéologues Bruce Bachand, Emiliano Gallaga et Lynneth Lowe viennent seulement d'annoncer une nouvelle découverte faite en mai. 

Une autre tombe, situé directement à l'est de la première a révélé la présence de deux hommes adultes. Même si leur état de conservation était bien moindre que celui du premier enterrement, la tombe a révélé des offrandes riches qui laissent penser que ces deux individus accompagnaient un troisième dans son voyage vers l'inframonde. Lynneth Lowe explique que la fouille n'a pas été aussi aisée. Une partie des grands tableaux en bois qui recouvraient la zone a cédé sous le poids de la terre accumulée et a réduit les fragments osseux (crânes et vertèbres) à l'état de morceaux.

Lowe confirmer les liens de ce site zoque avec la zone olmèque sur la côte atlantique si on en croit les traits d'un visage taillé sur un pendentif retrouvé parmi le mobilier funéraire. Plus surprenant est le matériau utilisé pour créer cette pièce : il s'agit d'un morceau de carapace de tortue !

 Pendentif avec visage olmécoïde, Monticule 11, Chiapa de Corzo.
Photo : INAH, disponible le 3 décembre 2010 sur http://goo.gl/eQFJ6 .

Relief olmécoïde, détail d'un pendentif.
Monticule 11, Chiapa de Corzo, Préclassique moyen.
Photo E. Gallaga y H. Montaño-INAH, disponible le 3/12/2010 sur http://goo.gl/1LK52 .

Sur un autre pendentif en fer, c'est la silhouette d'un cerf qui a été gravée.

Pendentif gravé d'une silhouette de cerf, fer.
Monticule 11, Chiapa del Corzo, Préclassique moyen.
Photo E. Gallaga y H. Montaño-INAH,
disponible le 3 décembre 2010 sur : http://goo.gl/ERrRI .

Mais les offrandes retrouvées seraient à rapprocher d'une certaine conception de l'inframonde. En témoigne la présence d'un crâne de crocodile : dans les mythes aztèques du Postclassique (Historia de los Mexicanos por sus pinturas), on apprend que la terre avait la forme d'un caïman ou un crocodile écartelé par les dieux Quetzalcoatl et Tezcatlipoca. Cinq vaisselles en céramiques, des conques et coquillages, des restes de différents animaux, un ornement formé de dizaines de dents de canidé, une carapace de tortue, un petit collier de perles de jade et les fragments de deux masques en os constituent cet inventaire qui rappellent à bien des égards l'inframonde telle que le concevaient les peuples mésoaméricains. Mais cette liste ne serait être complète si on mentionnait pas la présence de petites haches de pyrite ou de jadéite. Celle présentée sur le cliché suivant semble avoir été soit inventoriée, soit découverte en mai dernier.

Hache n°326, jadéite.
Monticule 11, Chiapa de Corzo, Chiapas.
Photo : E. Gallaga y H. Montaño-INAH, disponible le 3/12/2010 sur http://goo.gl/C0w8m .

Les archéologues ont donc acquis la conviction que le Monticule 11 avait une fonction essentiellement funéraire. Désormais des analyses C14 et d'ADN chercheront à établir des liens entre les deux enterrements découverts cette année au même endroit. Des dents, retrouvées sont certainement l'exemple le plus ancien d'incrustations en jade et en coquillage de toute la Mésoamérique, seront également soumises à des analyses plus poussées.

En outre les études de médecine légale effectuées sur les quatre corps du premier enterrement ont confirmé les hypothèses faites alors. Autour d'un homme âgé d'une cinquantaine, on avait retrouvé trois accompagnants : un enfant en bas âge, un jeune adulte d'une vingtaine d'années, et une femme du même âge que le principal personnage.

Pour en savoir plus, vous pouvez toujours lire le bulletin de l'INAH en cliquant sur le titre de cette note et voir l'intégralité du diaporama de la découverte ici. On en viendrait à regretter la fin des fouilles à Chiapa de Corzo avant son ouverture en 2012. Place désormais à la consolidation des monuments fouillés. En attendant une petite vidéo valant souvent plus que de longs discours, pensez à regarder celle postée par l'INAH sur sa chaîne Youtube.


Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Compte-rendu Arqueología mexicana 142

Arqueología mexicana nous propose une réflexion très complète et bien ficelée dans son numéro de novembre-décembre. A première vue, parler de législation pourrait paraître peu lié à ce qui constitue la raison même de la revue co-éditée par l’INAH et l’éditeur Raíces. Cependant il s’agit d’un thème qui nous plonge au coeur du mode de vie des peuples préhispaniques et l’adaptation de ces systèmes à celui importé du royaume de Castille et León.




Le dossier thématique contient huit articles. Dans le premier, rédigé par Carlos Brokmann, il est question de la diversité des systèmes juridiques dans l’ancien Mexique. Un point commun est qu’il s’agit de systèmes de lois reposant sur la tradition orale, répondant à une punition correspondant à chaque acte s’éloignant de la coutume ou de la conduite enfreinte. Si la majorité des documents font surtout référence aux lois et au système juridiques des Mexicas, il serait inapproprié que tous avaient la même organisation ou les mêmes règles de vie soci…

Décès du mayiste Erik Boot

Le nom d'Erik Boot ne vous est probablement pas très familier. Anthropologue néerlandais, diplômé de l'Université de Leyden et épigraphiste très doué, Boot était notamment un chercheur indépendant et un carnetier passionné : il en rédigeait trois en anglais depuis plus d'une dizaine d'années.

Maya News Update, un carnet présentant différentes actualités sur les groupes mayas préhispaniques.Ancien Mesoamerica News Update, carnet d'informations sur les découvertes concernant les anciennes cultures du Mexique et d'Amérique centrale.Maya Glyph Blog, un dernier carnet contenant les différentes propositions épigraphiques de Boot.Ses derniers billets concernaient une exposition sur les Mayas que le gouvernement guatémaltèque avait envoyé aux Pays-Bas en début d'année.
Mais Erik Boot n'était pas qu'un simple carnetier. Il avait notamment publié une quarantaine d'articles et d'essais qu'on peut retrouver sur la page Academia.edu. Comme tout bon may…