mardi 28 février 2012

Exposition Comer y ser

Un des faits anthropologiques les plus intéressants est sans conteste l'alimentation. On connaît bien les divisions céréalières qui expliquent les principales cultures au cours des millénaires et de la sédentarisation de l'homme. En Europe, le blé est au cœur de bon nombre de préparations. En Asie, c'est le riz qui l'emporte. Aux Amériques, c'est la culture du maïs et de la pomme de terre qui se détache.

Les autorités du Museo de Historia Mexicana, à Monterrey, se sont attachés à produire une exposition temporaire sur le thème de l'identité d'un groupe en fonction de son alimentation. Intitulée Comer y ser, cette exposition s'intéresse particulièrement à l'identité culinaire du Mexique. Pour se faire, 131 pièces des collections privées Armella Spitalier et FEMSA, et certaines de l'INAH sont proposées au public dans une muséographie divisée en sept espaces.
C'est en grande partie dans son passé préhispanique et gastronomique que le Mexique puise une grande partie de son identité nationale. La domestication du maïs trouve son écho dans la conception mésoaméricaine de l'homme et de l'univers.

L'exposition Comer y Ser est visible jusqu'en mars prochain au Museo de Historia Mexicana à Monterrey, de 10 à 18 heures. L'accès est gratuit le mardi et le dimanche. Pour préparer votre visite, vous pouvez vous procurer trois volumes d'Arqueología Mexicana que nous avons déjà commenté sur ce carnet :
Le numéro hors-série 12 sur la cuisine préhispanique donnera aussi une bonne idée générale de ce thème.

Un extrait de la conférence inaugurale, présentée par le Dr Erik Estrada Lugo, professeur  à l'Universidad Autónoma de Chapingo, est disponible sur Youtube.


Une autre vidéo offre un aperçu rapide des pièces exposées.


Vous pouvez également consulter ce diaporama préparé par votre serviteur lors de sa visite le 15 janvier dernier.


 

View more PowerPoint from Mexique Ancien

Partager
Enregistrer un commentaire

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails