Accéder au contenu principal

Raíces 38 - Livre Xipe Totec avec Carlos González González

Dans ce numéro de Raíces, j'ai eu la chance de recevoir le Dr Carlos González González, archéologue et directeur du Museo del Templo Mayor. Pour son doctorat, Carlos González s'est intéressé de très près au dieu Xipe Tótec. Cette recherche vient d'être publiée en coédition par le Fondo de Cultura Económica et l'INAH.



Photo : INAH, disponible le 05/02/2012 sur 

Xipe Tótec n'est peut-être pas la divinité la plus connue du panthéon mexica. Il semble avoir existé dans le centre du Mexique dès l'Epiclassique. L'Allemand Eduard Seler fut l'un des pionniers des études sur Xipe Tótec.

Le programme a été enregistré le 26 janvier et diffusé le 28 janvier dernier sur Radio UdeM. Il a été mixé par Sergio Becerra. Il est disponible sur Soundcloud et Divshare.



Nous vous recommandons de compléter cette écoute avec la lecture de certaines références disponibles sur Internet.

Broda de Casas, Johanna 1970. "Tlacaxipeualiztli: a Reconstruction of an Aztec Calendar Festival from 16th Century Sources". In Revista Española de Antropología Americana, vol. 5, p. 197-223. Madrid: Universidad de Madrid. Disponible en pdf el 26/01/2012 en http://www.ucm.es/BUCM/revistas/ghi/05566533/articulos/REAA7070110197A.PDF.

González González, Carlos J.
2004. "Algunas ideas sobre la presencia del zapote en el culto a Xipe Tótec". In Estudios Mesoamericanos núm. 6, enero-diciembre, Programa de Maestría y Doctorado en Estudios Mesoamericanos, , México: Facultad de Filosofía y Letras, UNAM.
2005. "Ubicación e importancia de Xipe Tótec en la parcialidad tenochca de Moyotlan". In Estudios de Cultura Náhuatl, vol.36, p. 47-65. México : Instituto de Investigaciones Históricas-UNAM. Disponible en pdf el 26/01/2012 en http://www.historicas.unam.mx/publicaciones/revistas/nahuatl/pdf/ecn36/728.pdf

Graulich, Michel. 1982. "Tlacaxipehualiztli ou la fête de la moisson et de la guerre". In Revista Española de Antropología Americana, vol. 12, p. 215-254. Madrid: Universidad de Madrid. Disponible en pdf el 26/01/2012 en http://www.ucm.es/BUCM/revistas/ghi/05566533/articulos/REAA8282110215A.PDF .

Vié-Wohrer, Anne-Marie 2008. "Hypothèses sur l’origine et la diffusion du complexe rituel du tlacaxipehualiztli": In Journal de la société des américanistes [En ligne] , 94-2 | 2008 , mis en ligne le 05 janvier 2013, Consulté le 26 janvier 2012. URL : http://jsa.revues.org/index10602.html .

Pensez également à consulter et participer à cet événement si vous êtes à Mexico:

"Ciclo de conferencias por el XXXIV aniversario del hallazgo de Coyolxauhqui", Museo del Templo Mayor : http://www.gobiernodigital.inah.gob.mx/mener/index.php?id=32
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Curieuses découvertes au pied de la Pyramide de la Lune à Teotihuacan

Dans un bulletin publié hier sur le site de l'INAH, Verónica Ortega, sous-directrice de la zone archéologique de Teotihuacan, a annoncé une série de découvertes troublantes reprises dans différents médias mexicains comme la Jornada, Milenio ou El Universal. Cette partie du site est d’ailleurs le pré carré de la chercheuse mexicaine, elle qui fut notamment en charge de la supervision du Palais de Quetzalpapalotl.



“La nature a horreur du vide”, disait Aristote. Force est de constater que le vide était abhorré dans la cosmovision mésoaméricaine. En plus de cent années d’exploration à Teotihuacan, la place située au pied de la Pyramide de la Lune n’a été sondée et fouillée superficiellement que dans les années 1960 ! La Structure A qui la ferme au nord est pourtant en train de révéler des secrets trop longtemps gardés. Mesurant 25 m de côté, cette structure continue de générer de nombreuses interprétations et de polémiques entre spécialiste. Elle est composée en surface d’une dizaine …

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement le monument le plus représenté et le plus publié sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnu comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts sompteux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.


Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante à El Pañhü, Hidalgo, ou à Teteles de Ocotit…

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…