Accéder au contenu principal

Arqueología Mexicana 115 - Cholula

Nous en parlions sur les réseaux sociaux il y a une quinzaine de jours: le numéro 115 de la revue grand-public de l'INAH est disponible à la vente. On peut consulter le sommaire sur la page internet de la revue. Elle a pour dossier central la cité préhispanique de Cholula, actuellement située à quelques kilomètres de Puebla.



L'Universidad De Las Américas en Puebla est la principale institution à effectuer des recherches systémiques sur ce qui était une ville de pélerinage obligatoire pour les dirigeants devant valider leur arrivée au pouvoir. La ville de Quetzalcoatl reste embuée de mystère. C'est d'abord Eduardo Merlo Juárez qui s'attache à nous présenter le passé glorieux et sacré de Cholula, évoquant notamment l'émerveillement des conquérants à leur arrivée dans cette ville sainte.

Eduardo Matos Moctezuma revient sur les quarante premières années de fouilles systématiques à Cholula : il convient de rappeler qu'il fut d'ailleurs l'un des archéologues à oeuvrer dans les années 1960. Noguera, Messmacher et Marquina furent également de ceux qui creusèrent la pyramide pour mieux en comprendre la structure. 


C'est d'ailleurs de sous-structures et de constructions et agrandissements successifs dont il est question dans l'article signé par Gabriela Uruñuela y Ladrón de Guevara et Amparo Robles Salmerón, toutes deux archéologues à l'UDLA. Une autre figure de cette institution, la Dr Patricia Plunkett, s'attarde à expliquer les différents monuments présents sur le Patio des Autels. Michael Lind et Catalina Barrientos procèdent à une étude de la Mapa de Cuauhtinchan 1 et 2 et de l'Historia Tolteca-Chichimeca: ils proposent ainsi de comprendre le gouvernement en vigueur. Puis Gilda Hernández Sánchez détaille les caractéristiques physiques et iconographiques de la céramique polychrome dite Cholula. John M.D. Pohl propose d'ailleurs des rapprochements ce style de céramique et celle de la culture Aztatlán observable au Nayarit et au Jalisco. EnsuiteFrancisco González-Hermosillo Adams propose une lecture du Codex Cholula : il en ressort que les informations présentées sont considérées comme frauduleuses. Avec Lori Diel, on découvre un autre document colonial intitulé Manuscrito del aperreamiento: il s'agit d'un châtiment ordonné par Cortés contre six nobles et un prêtre cholultèque lors de l'occupation de la ville par les Espagnols. Un dernier et court papier ébauche les fouilles de sauvetage effectuées dans les rues de Cholula: il est l'oeuvre de Ashuni Romero Butrón et de Carlos Cedillo Ortega.

On compte également trois autres articles à teneur archéologique. Le premier est l'oeuvre d'Alexandra Biar, doctorante en archéologie à Paris I : elle revient sur les embarcations et le systèmes de canaux dans l'ancienne Tenochtitlan. Leonardo López Luján et Gabriela Sánchez Reyes reviennent sur un autre vestige mexica : il s'agit d'une tête de jaguar qu'on peut observer lors d'une promenade dans la rue Emiliano Zapata. Enfin Francisco Riquelme revient sur l'ambre et ses secrets.

On retrouve également les habituelles sections de la revue. Xavier Noguez nous propose une rapide présentation du Codex de Florence. On notera par ailleurs les débuts d'une nouvelle version en espagnol de ce document compilé par Bernardino de Sahagún dans le numéro 43 de la revue Estudios de Cultura Nahuatl. Elle sera l'oeuvre de José Rubén Romero Galván. Dans la série mythe ou réalité, Eduardo Matos Moctezuma revient cette fois sur la perception de la Malinche par la tradition populaire et se demande si elle fut vraiment une traîtresse.


Les publications sur ce qui était considéré par les Conquistadors comme la Rome des Amériques se font rares. Le fait qu'Arqueología Mexicana propose un numéro complet est un effort plus que louable. Nous vous en recommandons chaudement l'achat.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

Raíces 297 - Exposición Lakii'n: poderio del oriente maya con Alfredo Barrera Rubio

Esta semana en Raíces recibimos al Dr. Alfredo Barrera Rubio, investigador yucateco reconocido por sus aportes a la arqueología y antropología de este estado. En el caso que nos concierna, el Dr. Barrera Rubio ha sido parte de la curaduría de la exposición Lakii'n: poderio del oriente maya que tiene sede en el Museo del Palacio Cantón, radicado en la ciudad de Mérida.


Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.



Créditos musicales
Referencias bibliográficas
Exposiciones Exposición Lak'iin: poderío del oriente maya, Museo Palacio Cantón, Mérida, Boletín INAH, hasta junio 2017.
Maya, das rätsel der Königsstädte, Historisches Museum der Pfalz, Domplatz, Espira, Alemania, 2/10/2016 - 23/04/2017.

Exposición Milpa, pueblos del maíz, Museo Regional de Querétaro, Querétaro, México, hasta el 5/03/2017.
Exposición Xipe Totec y la regeneración de la vida, Museo del Templo Mayor, Ciudad de México, hasta marzo 2017. 
Exposición Lo de candela: afrodescendien…