Accéder au contenu principal

Découverte de vestiges mexicas à Churubusco, Coyoacán

Alors que sa voisine Tenochtitlan avait été édifiée sur une île au milieu du grand complexe de lacs d'eau douce ou salée, Coyoacán était occupée depuis longtemps sur la terre ferme. On peut observer encore de nombreuses bâtisses de l'époque coloniale en son centre. À quelques encâblures de là, un terrain de Churubusco a été dernièrement soumis à des fouilles de sauvetages sous la responsabilité de l'archéologue Francisco Antonio Balcorta Yépez.

Les archéologues ont pu dégager des objets appartenant à différents moments d'occupation, alors qu'ils ont seulement fouillé un quart des 1600 m2 que compte la surface du terrain. Churubusco a notamment été lieu d'une bataille décisive lors de l'Intervention nord-américaine et les fouilles se sont chargés de le rappeler : de nombreuses douilles de balles de fusil ont été découverte. Un système de tuyauterie en terre cuite datant de l'époque coloniale fournissait l'eau dont le couvent de Churubsuco avait besoin pendant la Colonie. Mais au-delà de l'archéologie historique au demeurant fort intéressante, c'est la présence de vestiges préhispaniques qui attirent évidemment l'attention.

Placé sous tribut mexica depuis 1428, au début règne d'Itzcoatl, cette partie du territoire mexica recèle normalement des vestiges de tout premier ordre. Les fouilles ont permis de dégager le coin d'une plateforme associée à une court ouverte: elle ne présenterait qu'une seule phase de construction et aurait été surmonté d'une série de pièces. Des murs en en délimitaient l'accès et d'autres logements se trouvaient à proximité.

Pour Balcorta Yépez, on peut d'ores et déjà écarter l'hypothèse que ces vestiges fassent partie de l'enceinte cérémonielle où se trouvait le temple dédié à Huitzilipochtli se situerait plutôt sous le quartier de Saint Mathieu. Des fouilles antérieures avaient déjà été entreprises sur des terrains avoisinants l'ancien couvent de Churubusco, près des installations de l'École Nationale de Conservation, Restauration et Muséographie, laissaient penser que ces espaces domestiques faisaient partie de Pochtlán, un des quartiers d'Huitzilopochco. Différents artefacts témoignent de la production de sel et de matériels destinés à produire des outils en pierre, comme ces pointes de projectiles en obsidienne, ou des aiguilles en cuivre utilisés pour la confection de vêtements.

Les archéologues ont également retrouvé un dépôt au pied de la plateforme. Probablement de caractère inaugurateur, elle contenait des céramiques rituelles sous la forme de trois encensoirs polychrome à manche serpentiforme, des figurines anthropomorphe, des résidus de charbon et de résine.

Pour en savoir plus sur ces fouilles, consultez le bulletin de l'INAH en espagnol. Un diaporama est également disponible ici.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Codex de Florence disponible en haute résolution

La Bibliothèque Numérique Mondiale est une alternative intéressante à la diffusion du patrimoine littéraire universel. C'est dans ce cadre que la Bibliotèque laurentienne a autorisé la numérisation de cet ouvrage si important pour les chercheurs sur le Mexique ancien. Il est désormais possible de consulter électroniquement le texte bilingue nahuatl-castillan et les illustrations qui accompagnaient chaque livre. Bonne lecture ! Références : Bernardino de Sahagún (2012). Codex de Florence . [En ligne] Disponible sur : http://www.wdl.org/fr/item/10096/#q=Codex+de+Florence&view_type=list&search_page=1&qla=fr. [Dernier accès 02/09/2013].

Le Groupe de la Série Initiale révèle de nouveaux monuments et matériaux à Chichen Itza

30 km2 : c'est la surface estimée de Chichen Itza (Schmidt, 2005). À 1,5 km à l'ouest de la pyramide surnommée El Castillo, le groupe des Séries initiales est un havre de paix : loin du tumulte des vendeurs non-autorisés et des cohortes de touristes guidés par des personnes parfois peu regardantes, les archéologues y travaillent tranquillement. Un accord entre le gouvernement de l'état du Yucatán et l'INAH a permis de reprendre des fouilles d'envergure et d'effectuer d'importants travaux de restauration et consolidation de plusieurs bâtiments-clé : le terrain de jeu de balle, le Temple des Guerriers, l'Église sont des endroits symboliques que voient les visiteurs. Contextualisons un peu notre billet en rappelant la chronologie d'occupation de Chichen Itza ou  Uucyabnal , nom de la ville apparaissant dans les inscriptions relevées (Schmidt, González de la Mata, Pérez Ruiz, Osorio León, 2005). Yabnal/Motul, 600-830 d.n.e. est la période céramique

Les isotopes au top : vers une identification géogénétique de prisonniers de guerre mayas à Uxul

La vision romantique que certaines personnes peuvent encore avoir est belle et bien révolue: "grands astronomes, pacifistes et" sont souvent des épithètes qui reviennent dans l'imagerie populaire et les bouches des guides touristiques pour répéter ad libidum  une image d'Épinal surfaite et mal venue. Les éléments que nous résumons dans les lignes suivantes pourront paraître crues, voir cruellement contemporaines. Ne croyez pas que nous en réjouissons : elle révèle simplement que la violence peut également être ritualisée. Maintenant que notre lectorat a été averti, entrons dans le vif du sujet, si nous pouvons parler ainsi.  En 2013, l'Université de Bonn rapportait la découverte d'une cavité artificielle à Uxul, site maya situé actuellement dans l'état mexicain de Campeche. Appelé chultun, ce puits faisait partie d'un réseau de points d'eau artificiel qui récupérait les eaux de pluie. Le projet archéologique, dirigé par Nikolai Grube avait pu m