Accéder au contenu principal

El Teul continue de surprendre

L'ouverture du site archéologique d'El Teul, dans l'état de Zacatecas, se rapproche. Mais d'ici à 2012, les découvertes continuent de surprendre les spécialistes. Nous vous avions déjà présenté le projet El Teul il y a quelques mois, co-dirigé par l'archéologue Peter Jiménez Betts. Pour rappel, El Teul est un des rares sites mésoaméricains à avoir connu une occupation depuis le Préclassique récent jusqu'à la conquête espagnole. Elle porte alors le nom de Teulichan ou Tonanipan. Ce sont les Tlaxcaltèques, alliés de Cortés qui avaient même incendié le site, étant donné la farouche opposition faites par les Caxcains, qui l'occupait depuis 1350 environ.
Sachez que l'INAH rapporte la mise au jour d'une statue monumentale (1,97 m de haut quand même). De forme cylindrique (52 cm), elle a été taillée dans un bloc et pèse environ une tonne. Le lieu où cette statue a été déposée a lui aussi une signification sur laquelle nous reviendrons ultérieurement. C'est en effet au sud de l'aile est du terrain de jeu de balle que les archéologues l'ont patiemment déterrée. Elle est datée entre 900 et 1100 après Jésus-Christ.

Guerrier décapité, sculpture.
Epiclassique-Postclassique, El Teul, Zacatecas.
Photo : INAH, disponible le 12 novembre 2010 sur http://bit.ly/9RhIZd .

Quelques fragments d'une statue similaire avait été retrouvé sur la partie nord du même monticule peu de temps auparavant. L'équipe de Peter Jiménez Betts estime probable de retrouver leurs pendants sur l'aile ouest du terrain de jeu de balle : des fouilles de ce monticule sont prévues pour bientôt. La présence de représentations de guerriers décapitées n'est pas une nouveauté en soi, si on considère l'iconographie d'autres sites en Mésoamérique. Le cas le plus connu est sans conteste la cérémonie de décapitation visible plusieurs reliefs sculptés sur les tableros du Grand Terrain de jeu de balle de Chichen Itza au Yucatan.

Joueur de balle décapité, bas-reliefs,
Grand Terrain de jeu de balle, Chichen Itza, Yucatan.
Epiclassique.
Photo B. LOBJOIS, disponible le 12 novembre 2010 sur : http://bit.ly/d1jTv2 .

La sculpture retrouvée fait cependant partie d'un ensemble d'objets sur lequel le bulletin de l'INAH revient en détail. C'est la galerie de photos magnifiques qui donne une idée plus générale des fouilles entreprises sous les monticules du terrain de jeu de balle. J'ai particulièrement été frappé par les pendants d'oreilles ci-dessous.


L'auteur du bulletin de l'INAH explique qu'il serait de style teotihuacain. Cette affirmation mériterait de reposer sur une étude comparative documentée et claire. Même si les pièces sont dûment photographiées, leur relevé constituerait un plus pour établir ce parallèle avec l'iconographie teotihuacaine.


Clochettes en forme de tête de serpent, cuivre.
Postclassique ancien, El Teul, Zacatecas.
Photo INAH disponible le 12 novembre 2010 sur http://bit.ly/940iuG .

Il y a aussi ces petites clochettes en cuivre, en forme de tête de serpent. Ce type d'indumentaires est assez répandu en Mésoamérique, comme en témoigne les nombreux exemples de fonderie mixtèque et zapotèque. Dans le cas de ces deux clochettes, il n'est point question d'or mais de cuivre. Ce type d'objet a le mérite de nous informer sur les activités présentes sur le site d'El Teul.


Laura Solar présentant des récipients tripodes.
El Teul, Zacatecas.
Photo INAH disponible le 12 novembre 2010 sur http://bit.ly/94rJ1M .

La statue d'El Teul ne font donc que conforter un rituel en usage ailleurs en Mésoamérique. Le sang versé est sensé couler vers le centre du terrain, alimentant les dieux afin que l'équilibre cosmique puisse être conservé (Graulich, 2005). Sur le cliché précédent, Laura Solar, une des archéologues et co-responsable du projet, présente une série d'objets  en céramique parmi lesquels figurent différents récipients tripodes et un animal (cerf, chien ?).

Il est évident qu'El Teul aura beaucoup de choses à révéler avant son ouverture au public en 2012. Nous suivrons donc avec beaucoup d'intérêt l'évolution des fouilles et des découvertes qui y seront faites.

Bibliographie :
GONZALEZ TORRES, Yolotl. 1985 (réed. 2005). El sacrificio humano entre los mexicas. Fondo de Cultura Economica, Mexico.
GRAULICH, Michel. 2005. Le sacrifice humain chez les Aztèques. Fayard, Paris.

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

Raíces 351 - Les briques sculptées de Comalcalco avec Miriam Judith Gallegos

Cette semaine Raíces recevait l'archéologue Miriam Gallegos, chercheuse au Centre INAH Tabasco. Avec son aide, nous avons essayé de comprendre la fabrication et l'utilisation des briques sculptées ou gravées qui sont une quasi-exclusivité architecturale du site maya de Comalcalco, situé au Tabasco. Selon Gallegos, "ils faisaient parie des constructions, présents dans les murs, les voûtes et les lnteaux. Ils supportaient de véritables charges et fonctionnaient comme un matériel de construction, en plus d'être décorés". Dès lors, quelles pouvaient être les valeurs symboliques de ces briques ? Comment étaient-ils élaborés ? Dans quelles constructions pouvaient-ils être vus ou non vus ?

Esta semana en Raíces recibimos a la arqueóloga Miriam Judith Gallegos, adscrita al Centro INAH Tabasco. Con su apoyo, trataremos de entender la fabricación y el uso de los ladrillos esgrafíados o moldeados descubiertos en el sitio maya de Comalcalco, Tabasco. Según Gallegos, "f…