Accéder au contenu principal

Le petit collier de Tak'alik Ab'aj

Situé sur le territoire de la municipalité de El Asintal au Guatemala, le parc national de Tak'alik Ab'aj héberge un site peu connu daté du Préclassique tardif. Sur sa page internet, le quotidien guatémaltèque La Noticia annonce la découverte d'un joli petit collier.

Une équipe d'archéologues dirigée par Christa Schieber et Miguel Orrego Corzo fouille la structure 6 de Tak'alik Ab'aj. Cette plateforme rectangulaire est au centre d'un alignement sur la terrasse 3. Elle a d'abord été bâtie au Préclassique moyen avant d'être agrandi au Préclassique tardif puis au Classique ancien. Le 10 mai dernier, ils ont récemment mis la main sur un petit collier de jadéite, composé d'une cinquantaine de petites pièces polymorphes. Selon les premières datations C14 issues du contexte immédiat du collier, il aurait été assemblé entre 190 avant J.-C. et 10 de notre ère.

Période Division Dates Résumé
Préclassique Préclassique ancien 1000–800 av. J.-C. Population diffuse
Préclassique moyen 800–300 av. J.-C. Olmèque
Préclassique tardif 300 av. J.-C. –  200 apr. J.-C. Maya ancien
Classique Classique ancien 200–600 Conquête liée à Teotihuacan
Classique tardif Classique tardif 600–900 Local
Classique terminal 800–900
Postclassique Postclassique ancien 900–1200 Occupation K'iche'
Postclassique tardif 1200–1524 Abandon
Note: Les différentes périodes utilisés à Tak'alik Ab'aj sont légèrement différentes de celles utilisées dans la chronologie standard utilisée pour l'ensemble de la Mésoamérique.

Ce tableau synoptique est une traduction du tableau proposé dans l'article "Tak'alik Ab'aj" en version anglaise de Wikipedia.

Pour autant le site n'est pas resté figé à cette époque : il fut occupé jusqu'au 10e siècle de notre ère, atteignant à son apogée 6,5 km² de superficie, comptant plus de 2000 ans de présence humaine. Tak'alik Ab'aj compte environ 80 bâtiment, 12 places et pas moins de 200 stèles sculptées. Durant le Préclassique moyen, il semblerait avoir des contacts étroits avec la culture olmèque, puisqu'il regroupe la plus grande concentration de sculptures de style olmèque en dehors de la Côte du Golfe du Mexique. Rappelons que le berceau de la culture olmèque est situé dans les états de Tabasco et Veracruz au Mexique, à plusieurs centaines de kilomètres de distance. De fait différentes cultures semblent avoir présente ou représentés à Tak'alik Ab'aj : vinrent successivement des contacts avec les cultures zoque-mixe et teotihuacaine avant la présence maya. Certaines stèles sont parmi les plus anciennes à utiliser le compte long pour les dates.

Pour connaître un peu mieux Takalik Abaj, je vous recommande de regarder ces deux vidéos disponibles sur Youtube. La première présente rapidement le site.


La seconde rapporte la découverte du collier.



Nous vous recommandons aussi la lecture de l'article "Tak'alik Ab'aj" disponible en espagnol, anglais et sur Wikipedia. Ils reposent sur une bibliographie solide et sont bien illustrées. Pour en savoir, pensez à vous rendre sur le site de l'Association Tikal. Vous y trouverez de nombreuses publications et présentations préparées par Christa Schieber et Miguel Orrego Corzo. En revanche évitez l'article en français : il est incomplet et incorrect (superficie du site). Une très belle galerie de photos est disponible en cliquant ici.
Enhanced by Zemanta
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement un des monuments mexicains les plus représentés et les plus publiés sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnue comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne il y a quelques années. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts somptueux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.



Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante…

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…

Fouilles de sauvetage à Zacatenco, Mexico

Sur son site internet, l'INAH fait état de fouilles de sauvetage au nord de Mexico, préalables à la construction de l'aqueduc Guadalupe, à quelques encâblures de la Basilique de Guadalupe.  Après six mois de travaux dirigés à Zacatenco par la jeune Estibaliz Aguayo Ortíz, les résultats sont tout simplement surprenants. 
On dispose de peu de contextes fouillés systématiquement dans la vallée de México et datés du Préclassique. Vaillant (1930) avait fouillé à Zacatenco dès 1928 et publié ses résultats deux ans plus tard. Une des références en la matière a été le travail effectué ensuite par Piña Chan (1958) à Tlatilco.  Puis il a fallu attendre des fouilles de Sanders et Parsons à la fin des années 1960 pour en savoir un peu plus sur Zacatenco.

Les découvertes de la Direction d'Archéologie de Sauvetage de l'INAH sont de deux types. Tout d'abord les restes de 145 individus ont jusqu'à présent retrouvés. Certains enterrements comptaient jusqu'à trois individus da…