samedi 24 mars 2012

Fin des restaurations des peintures murales à El Tajín, Veracruz

Il y a un an et demi, nous faisions état d'une campagne de restauration de grande envergure sur les peintures murales visibles sur l'édifice 1 de Tajín Chico.  Ces travaux sont désormais achevés, si on en croit la lecture d'un bulletin de l'INAH publié il y a 3 jours.

Les restaurateurs de l'INAH en ont fini avec les trente mètres de peintures. Elles présentent la particularité d'être présentes dans un des quartiers résidentiels sur les hauteurs du site. Effectuées entre 900 et 1200 de notre ère, elles témoignent d'une grande richesse chromatique que des carbonates de calcium voilaient. Dulce María Grimaldi Sierra, en charge de la restauration qui aura duré au total 3 ans, détaille également le corpus iconographique représenté sur cette peinture. On y retrouve des volutes et des grecques, typiques de l'iconographie des peuples du Golfe de Mexico, mais aussi des figures anthropo-zoomorphes comme des hommes-poissons, des hommes-reptiles et un félin à tête et extrémités humaines.

Cependant certaines études restent au programme :  géoradar sera utilisé pour déterminer la qualité de la structure sur laquelle reposent ses peintures. Les activités d'enregistrement

L'iNAH termine en nous invitant à visiter virtuellement le site d'El Tajín.
Partager
Enregistrer un commentaire

Notes similaires

Related Posts with Thumbnails