Accéder au contenu principal

Le passé indigène par Alfredo López Austin et Leonardo López Luján

Il y a des classiques des études qui méritent d'être tranposés dans la langue de Molière. Car comme les Mexicains n'ont jamais douté de l'utilité de publier les ouvrages de Jacques Soustelle, de Guy Stresser-Péan, de Claude Baudez ou de Michel Graulich dans celles de Cervantés.

Dans le cas qui nous concerne, Le passé indigène fait figure d'un classique de la littérature américaniste. Déjà disponible depuis plusieurs années en anglais ou en italien, il est ENFIN disponible depuis le 15 juin dernier sur Amazon et fort logiquement en librairie. L'éditeur Les Belles Lettres, plus connu pour sa collection Budé de textes bilingues qui ont fait pâlir plus le porte-monnaie d'un étudiant latiniste et/ou hélléniste poursuit un effort entrepris avec la publication des Guides de civilisation Les Mayas par Claude Baudez en 2004 et Les Aztèques par Jacqueline de Durand-Forest en 2008.


Il y a plus d'une décennie, les éditions Maisonneuve et Larose avaient proposé une série de traductions d'ouvrage sur les Mayas à prix exhorbitant et surtout les fameux Paradis de brume d'Alfredo López Austin.

Preuve que l'ouvrage des anthropologues père et fils fait parler de lui, on pouvait récemment en écouter un compte-rendu sur France Inter.


Que pourrait donc trouver dans cet ouvrage contre la modique somme de 35 € ? Selon l'un des auteurs, il n'y aura pas de grandes différences avec l'original mexicain publié au Fondo de Cultura Económica et disponible pour 195 pesos (soit 12 € sans compter les frais de port).
Pour les curieux et amateurs du Mexique ancien qui ne parlent pas un traître mot d'espagnol, l'intérêt est tout trouvé. Pour les hispanophones, il est moindre. En tout cas il était nécessaire que les ouvrages de cette dynastie de chercheurs arrivent au public francophone. D'une part ils proposent un large spectre d'analyse, utilisant à la fois l'histoire, l'histoire de l'art, l'archéologie, l'anthropologie sociale, culturelle, physique, l'ethnohistoire. D'autre part ils couvrent plus de 30000 ans d'histoire sur un territoire vaste et varié, s'attachant à retrouver des points culturels communs à des ethnies très différentes, notamment sur le point de vue linguistique.

J'ai personnellement hâte de voir si les autres collaborations des López seront publiés en France dans les prochaines années, en particulier leur ouvrage référence sur le Grand Temple de Tenochtitlan, publié par l'INAH. Les seuls travaux d'Alfredo López Austin ont provoqué un avant et un après dans notre perception et notre connaissance de l'homo mesoamericanus.  Je pense notamment à Cuerpo humano e ideología ou Hombre dios. Son fils Leonardo n'est pas en reste: sa thèse sur la Maison des Aigles est l'exemple d'une analyse pluri et interdiscplinaire digne d'intérêt et relativement accessible pour le béotien que je suis.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement un des monuments mexicains les plus représentés et les plus publiés sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnue comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne il y a quelques années. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts somptueux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.



Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante…