Accéder au contenu principal

Exposition Seis ciudades de Mesoamerica, MNA

L'INAH déploie des trésors d'efforts pour promouvoir sa toute dernière exposition  au Museo Nacional de Antropologia. Appelée Seis ciudades en Mesoamerica. Sociedad y medio ambiente, elle compte quatre cents pièces originaires des sites de Teotihuacan, Monte Alban, Palenque, El Tajin, Tenochtitlan et Tlatelolco. Eduardo Matos Moctezuma en a été nommé commissaire.

Depuis une dizaine de jours, l'INAH multiplie les notes présentant les six cités et les artefacts les plus dignes d'intérêts. Certains d'entre euxsont présentés pour la première fois au public. Chaque note est accompagné d'un aval scientifique avec les précisions apportées par un archéologue fin connaisseur du site. Prenons le cas de linteaux en bois retrouvés à Tlatelolco dont le long processus de restauration de conservation se verra récompensé. Ce sont l'archéologue Margarita Carballal et la restauratrice Luisa Mainou qui ont expliqué l'histoire de ces linteaux retrouvés.


Colonnes sculptées, El Tajin, épiclassique.
Photo : INAH, disponible le 5 mars 2011 sur : 

Hier, l'INAH mettait en avant un monolithe à l'iconographie inédite à Teotihuacan. Antonio Sarabia a été consulté pour l'occasion. L'archéologue revient sur cette découverte faite en 2005


Monolithe sculpté, andésite grise, Classique ancien, Pyramide du Soleil, Teotihuacan.
Photo INAH, disponible le 5 mars 2011 sur : 

Cette communication peut cependant paraître exagérée. Mais elle s'est révélée efficace pour attirer près de quatre cent mille visiteurs à l'exposition Moctezuma. A l'instar des grandes expositions en France, les expositions sont rarement bénéficiaires. La réduction drastique des crédits et subventions de la part du gouvernement fédéral oblige les autorités de l'INAH à multiplier les expositions thématiques, quitte à réutiliser plusieurs fois les mêmes pièces et à perturber les visiteurs des musées régionaux ou locaux.
Deux autres faits parallèles sont également à prendre en compte : d'une part on peut noter que  plusieurs des villes mentionnées ont fait ou feront l'objet d'une publication au Fondo de Cultura Economica;  d'autre part, le dernier numéro (assez insipide) d'Arqueologia Mexicana proposait un dossier de contenu  identique en janvier dernier.

Monte Alban, El Tajin, Tenochtitlan et Teotihuacan. On regrettera l'absence de Casas Grandes ou d'autres grandes cités comme Chalchiuhuites, Tzintzuntzan, Uxmal, Chichen Itza, Calakmul, Tula, El Tajin ou Rio Bec qui auraient mérité tout autant de figurer dans cette exposition. Il aurait été intéressant de connaître les arguments expliquant les choix de Matos Moctezuma. Sa liste reste assez consensuelle et prend soin de ne pas sortir des sentiers battus, certainement afin de drainer un plus large public.

Rappelons que l'exposition aura lieu jusqu'en mai prochain. Nous y voyons un concentré de ce qu'on peut trouver dans les différentes salles du Museo Nacional de Antropología, agrémenté de quelques nouvelles pièces. Espérons que nous nous trompons et que vous y trouverez votre compte. De toute manière, cette exposition reste une excellente manière de se rapprocher des cultures mésoaméricaines anciennes.Terminons notre présentation de cette exposition avec une vidéo que l'INAH a mis en ligne sur Youtube.



[édition du 17/03/2011. A l'occasion de l'inauguration de l'exposition Seis Ciudades, l'INAH propose un microsite pour disposer de quelques éléments informatifs.]

Bibliographie.

Arqueologia mexicana, vol. XVIII, num. 67, Mexico : Editorial Raices - INAH.

González Cruz, A.
(2004). Palenque, Chiapas, Arqueología, Diálogos  con el Pasado, CONACULTA-INAH, Mexico.

Ladrón de Guevara, S.
(2010). El Tajín. Fideicomiso Historia de las Américas, México : Colegio de México - Fondo de Cultura Económica.

Liendo Stuardo.
(2010). "Palenque. La transformación de la selva en un paisaje urbano". In Arqueología mexicana, vol. XVIII, num. 107, Mexico : Editorial Raices, pp. 46-52.

Marcus, J.
(2008). Monte Alban. Fideicomiso Historia de las Américas, México : Colegio de México - Fondo de Cultura Económica.

Matos Moctezuma, E.
(2006). Tenochtitlan. Fideicomiso Historia de las Américas, Mexico : Colegio de México - Fondo de Cultura Económica.

(2009). Teotihuacan. Fideicomiso Historia de las Américas, Mexico : Colegio de México - Fondo de Cultura Económica.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

Raíces 351 - Les briques sculptées de Comalcalco avec Miriam Judith Gallegos

Cette semaine Raíces recevait l'archéologue Miriam Gallegos, chercheuse au Centre INAH Tabasco. Avec son aide, nous avons essayé de comprendre la fabrication et l'utilisation des briques sculptées ou gravées qui sont une quasi-exclusivité architecturale du site maya de Comalcalco, situé au Tabasco. Selon Gallegos, "ils faisaient parie des constructions, présents dans les murs, les voûtes et les lnteaux. Ils supportaient de véritables charges et fonctionnaient comme un matériel de construction, en plus d'être décorés". Dès lors, quelles pouvaient être les valeurs symboliques de ces briques ? Comment étaient-ils élaborés ? Dans quelles constructions pouvaient-ils être vus ou non vus ?

Esta semana en Raíces recibimos a la arqueóloga Miriam Judith Gallegos, adscrita al Centro INAH Tabasco. Con su apoyo, trataremos de entender la fabricación y el uso de los ladrillos esgrafíados o moldeados descubiertos en el sitio maya de Comalcalco, Tabasco. Según Gallegos, "f…