Accéder au contenu principal

Une petite visite du Musée National d'Anthropologie, Mexico (1ère partie)

Le Musée National d'Anthropologie de Mexico (MNA) constitue une visite obligée pour tout curieux d'art précolombien. Inauguré le 17 septembre 1964, le MNA est l'oeuvre de l'architecte mexicain Pedro Ramirez Vazquez. Il comprend une partie couverte de 44000 m2 et une autre à l'air libre de 35000 m2. Le parcours se fait dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. L'entrée coûte actuellement 51 pesos soit un peu moins de 3 €.
Voici une première video, disponible sur Youtube et présentant le vestibule et la cour centrale du musée.



Au rez-de-chaussée, on peut découvrir copies et oeuvres originales des cultures préhispaniques dans 11 salles. Une autre sert pour les expositions temporaires. Une première salle appelée "Anthropologie" fait le point sur les différents processus d'hominization (en référence à l'évolution physique de l'être humain) et d'humanisation (développement de techniques et d'outils). Puis dans la salle "Peuplement des Amériques", l'hypothèse d'un peuplement par de groupes d'hommes venus d'Asie par le détroit de Behring est clairement expliqué. En voici une vidéo.



Vient ensuite la salle "Préclassique sur l'Altiplano Central". Dans cette salle, on découvrira notamment les figurines Tlatilco et le concept basique des cultures mésoaméricaines qu'est la dualité.



La salle Teotihuacan est sans conteste la plus spectaculaire du MNA, avec la reconstitution de la Pyramide du Serpent à plumes, celle d'un patio teotihuacain, la présence d'une peinture murale originale de Techinantitla. On découvre ainsi le poids politique, militaire et religieux qu'avait la ville, non seulement sur le Bassin central, mais aussi sur une bonne partie de la Mésoamérique. L'exposition temporaire visible actuellement au musée est à ce titre particulièrement significative de cet aspect de Teotihuacan.



On arrive ensuite à la salle "Les Toltèques et leur époque". A la chute de Teotihuacan, de nouvelles cités se développent rapidement au cours d'une époque appelé Epiclassique. Car si la majeure des pièces présentées sont originaires de Tula, on peut voir des reconstitutions des peintures murales de Cacaxtla, de la pyramide des serpents à plumes de Xochicalco, et des références à Cholula, à Xochitecatl et Teotenango.



Le visiteur passera ensuite par la salle "Mexica" qui regroupent des sculptures, des objets (en céramique, en or, en plumes) qui expliquent de manière extensive les mythes, la vie quotidienne et politico-religieuses du peuple qui dominait une grande partie du territoire mexicain actuel à l'arrivée des Espagnols dirigés par Cortés.



Afin de ne pas être trop indigeste, nous terminerons cette petite visite vidéo prochainement.

Références internet :


N'hésitez pas à nous envoyer vos liens sur le Musée National d'Anthropologie de Mexico par le biais des commentaires ou par courriel. Nous serons ravis de les ajouter en vous citant.

Enviennos sus weblinks sobre el Museo Nacional de Antropología de México por medio de los comentarios o por email. Nos encantara agregarlos citandoles.

Send us your weblinks about the National Museum of Anthropology of Mexico City by the comentaries or by email. We'll be happy to add them quoting you.

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement un des monuments mexicains les plus représentés et les plus publiés sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnue comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne il y a quelques années. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts somptueux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.



Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante…

Fouilles de sauvetage à Zacatenco, Mexico

Sur son site internet, l'INAH fait état de fouilles de sauvetage au nord de Mexico, préalables à la construction de l'aqueduc Guadalupe, à quelques encâblures de la Basilique de Guadalupe.  Après six mois de travaux dirigés à Zacatenco par la jeune Estibaliz Aguayo Ortíz, les résultats sont tout simplement surprenants. 
On dispose de peu de contextes fouillés systématiquement dans la vallée de México et datés du Préclassique. Vaillant (1930) avait fouillé à Zacatenco dès 1928 et publié ses résultats deux ans plus tard. Une des références en la matière a été le travail effectué ensuite par Piña Chan (1958) à Tlatilco.  Puis il a fallu attendre des fouilles de Sanders et Parsons à la fin des années 1960 pour en savoir un peu plus sur Zacatenco.

Les découvertes de la Direction d'Archéologie de Sauvetage de l'INAH sont de deux types. Tout d'abord les restes de 145 individus ont jusqu'à présent retrouvés. Certains enterrements comptaient jusqu'à trois individus da…