Accéder au contenu principal

Une petite visite du Musée National d'Anthropologie, Mexico (1ère partie)

Le Musée National d'Anthropologie de Mexico (MNA) constitue une visite obligée pour tout curieux d'art précolombien. Inauguré le 17 septembre 1964, le MNA est l'oeuvre de l'architecte mexicain Pedro Ramirez Vazquez. Il comprend une partie couverte de 44000 m2 et une autre à l'air libre de 35000 m2. Le parcours se fait dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. L'entrée coûte actuellement 51 pesos soit un peu moins de 3 €.
Voici une première video, disponible sur Youtube et présentant le vestibule et la cour centrale du musée.



Au rez-de-chaussée, on peut découvrir copies et oeuvres originales des cultures préhispaniques dans 11 salles. Une autre sert pour les expositions temporaires. Une première salle appelée "Anthropologie" fait le point sur les différents processus d'hominization (en référence à l'évolution physique de l'être humain) et d'humanisation (développement de techniques et d'outils). Puis dans la salle "Peuplement des Amériques", l'hypothèse d'un peuplement par de groupes d'hommes venus d'Asie par le détroit de Behring est clairement expliqué. En voici une vidéo.



Vient ensuite la salle "Préclassique sur l'Altiplano Central". Dans cette salle, on découvrira notamment les figurines Tlatilco et le concept basique des cultures mésoaméricaines qu'est la dualité.



La salle Teotihuacan est sans conteste la plus spectaculaire du MNA, avec la reconstitution de la Pyramide du Serpent à plumes, celle d'un patio teotihuacain, la présence d'une peinture murale originale de Techinantitla. On découvre ainsi le poids politique, militaire et religieux qu'avait la ville, non seulement sur le Bassin central, mais aussi sur une bonne partie de la Mésoamérique. L'exposition temporaire visible actuellement au musée est à ce titre particulièrement significative de cet aspect de Teotihuacan.



On arrive ensuite à la salle "Les Toltèques et leur époque". A la chute de Teotihuacan, de nouvelles cités se développent rapidement au cours d'une époque appelé Epiclassique. Car si la majeure des pièces présentées sont originaires de Tula, on peut voir des reconstitutions des peintures murales de Cacaxtla, de la pyramide des serpents à plumes de Xochicalco, et des références à Cholula, à Xochitecatl et Teotenango.



Le visiteur passera ensuite par la salle "Mexica" qui regroupent des sculptures, des objets (en céramique, en or, en plumes) qui expliquent de manière extensive les mythes, la vie quotidienne et politico-religieuses du peuple qui dominait une grande partie du territoire mexicain actuel à l'arrivée des Espagnols dirigés par Cortés.



Afin de ne pas être trop indigeste, nous terminerons cette petite visite vidéo prochainement.

Références internet :


N'hésitez pas à nous envoyer vos liens sur le Musée National d'Anthropologie de Mexico par le biais des commentaires ou par courriel. Nous serons ravis de les ajouter en vous citant.

Enviennos sus weblinks sobre el Museo Nacional de Antropología de México por medio de los comentarios o por email. Nos encantara agregarlos citandoles.

Send us your weblinks about the National Museum of Anthropology of Mexico City by the comentaries or by email. We'll be happy to add them quoting you.

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Compte-rendu Arqueología mexicana 142

Arqueología mexicana nous propose une réflexion très complète et bien ficelée dans son numéro de novembre-décembre. A première vue, parler de législation pourrait paraître peu lié à ce qui constitue la raison même de la revue co-éditée par l’INAH et l’éditeur Raíces. Cependant il s’agit d’un thème qui nous plonge au coeur du mode de vie des peuples préhispaniques et l’adaptation de ces systèmes à celui importé du royaume de Castille et León.




Le dossier thématique contient huit articles. Dans le premier, rédigé par Carlos Brokmann, il est question de la diversité des systèmes juridiques dans l’ancien Mexique. Un point commun est qu’il s’agit de systèmes de lois reposant sur la tradition orale, répondant à une punition correspondant à chaque acte s’éloignant de la coutume ou de la conduite enfreinte. Si la majorité des documents font surtout référence aux lois et au système juridiques des Mexicas, il serait inapproprié que tous avaient la même organisation ou les mêmes règles de vie soci…

Décès du mayiste Erik Boot

Le nom d'Erik Boot ne vous est probablement pas très familier. Anthropologue néerlandais, diplômé de l'Université de Leyden et épigraphiste très doué, Boot était notamment un chercheur indépendant et un carnetier passionné : il en rédigeait trois en anglais depuis plus d'une dizaine d'années.

Maya News Update, un carnet présentant différentes actualités sur les groupes mayas préhispaniques.Ancien Mesoamerica News Update, carnet d'informations sur les découvertes concernant les anciennes cultures du Mexique et d'Amérique centrale.Maya Glyph Blog, un dernier carnet contenant les différentes propositions épigraphiques de Boot.Ses derniers billets concernaient une exposition sur les Mayas que le gouvernement guatémaltèque avait envoyé aux Pays-Bas en début d'année.
Mais Erik Boot n'était pas qu'un simple carnetier. Il avait notamment publié une quarantaine d'articles et d'essais qu'on peut retrouver sur la page Academia.edu. Comme tout bon may…