Accéder au contenu principal

Une petite visite du Musée National d'Anthropologie, Mexico (2ème partie)

Remis de vos émotions ? Car il convient de boucler notre petite visite virtuel du MNA. Nous en étions restés à la fameuse salle "Mexica", encore dirigée il y a peu par feu-Felipe Solis. Notre parcours nous emmène vers la salle "Culturas de Oaxaca". Cet état a été occupé de longue date mais les Zapotèques (peuple des nuages) l'ont considérablement marqué de leur empreinte dans des sites comme Monte Alban (dès le Préclassique), Lambityeco ou encore San José Mogote. Plus récemment, les Mixtèques dont le territoire était réparti sur les états voisins de Puebla et du Morelos nous ont légués un patrimoine précieux.



La salle "Cultures de la Côte du Golfe" nous montre toute la diversité culturelle présente à travers les états de Tamaulipas, du Véracruz et du Tabasco. Nahuas, Otomies, Huastèques, Totonaques, Popolacas, Zoques ont ainsi créé une zone d'influences interculturelles très importantes mais héritées d'une tradition mésoaméricaine héritée probablement des Olmèques. On y trouve des pièces venu de Castillo de Teayo, d'El Tajin, de Las Higueras, La Venta. A l'extérieur, on peut voir une reconstitution du monument reproduisant Mictlantecuhtli à échelle humaine et faite de céramique crue.



L'autre salle importante du musée est la salle "Maya". Complètement refaite et réinauguré en 2003. On y découvre là aussi une culture millénaire, aux parlers multiples Car il convient de dire qu'il n'y a pas eu un peuple mais des peuples mayas. Pour eux, l'art est une manifestation mythique et religieuse importante comme en témoigne les reconstitutions des peintures murales de Bonampak, ou des ruines de la zone Puuc, les statuettes en céramique de l'île de Jaina, le palais de Hoch'ob...



Je n'oublie pas la reconsitution de la tombe du souverain palencain Pakal et son fameux masque de jade récemment restauré.



La salle "Cultures de l'occident", on peut découvrir des objets issues de traditions et d'époques très distinctes : il faut retenir notamment les cultures Chupicuaro, Aztatlan, Tarasque, Mezcala et Capacha réparties alors sur les états du Michoacan, du Nayarit, du Guerrero, du Guanajuato, du Jalisco et du Colima.



La salle "Cultures du Nord" correspond à l'espace le plus vaste du pays, s'étirant entre la Basse-Californie d'un côté et les états du Nuevo Leon et du Tamaulipas à l'ouest. Les cultures y étaient principalement nomades même si des exemples de sédentarisation à La Quemada ou Paquimé existaient. On peut néanmoins apprécier l'artisanat de ces populations ou même leurs peintures ruspestres ou les pétroglyphes qu'ils ont laissé sur la roche.



Généralement le visiteur commun s'arrête après avoir parcouru la partie basse du MNA et délaisse à tort la partie "Ethnographie" située au premier étage. Ici il s'agit d'avoir un regard différent sur les populations indigènes qui continuent de vivre à travers tout le pays, que ce soit les Tarahumaras, redécouverts par le français Antonin Artaud, que les Mayas Lacandons.



Le site de l'INAH met à disposition des touristes une visite virtuelle du MNA.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement un des monuments mexicains les plus représentés et les plus publiés sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnue comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne il y a quelques années. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts somptueux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.



Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante…

Fouilles de sauvetage à Zacatenco, Mexico

Sur son site internet, l'INAH fait état de fouilles de sauvetage au nord de Mexico, préalables à la construction de l'aqueduc Guadalupe, à quelques encâblures de la Basilique de Guadalupe.  Après six mois de travaux dirigés à Zacatenco par la jeune Estibaliz Aguayo Ortíz, les résultats sont tout simplement surprenants. 
On dispose de peu de contextes fouillés systématiquement dans la vallée de México et datés du Préclassique. Vaillant (1930) avait fouillé à Zacatenco dès 1928 et publié ses résultats deux ans plus tard. Une des références en la matière a été le travail effectué ensuite par Piña Chan (1958) à Tlatilco.  Puis il a fallu attendre des fouilles de Sanders et Parsons à la fin des années 1960 pour en savoir un peu plus sur Zacatenco.

Les découvertes de la Direction d'Archéologie de Sauvetage de l'INAH sont de deux types. Tout d'abord les restes de 145 individus ont jusqu'à présent retrouvés. Certains enterrements comptaient jusqu'à trois individus da…