Accéder au contenu principal

Hypothèses de travail d'E. Nalda pour les fouilles d'Ichkabal, QR

Le site officiel de l'INAH propose un article intéressant mais digne de la presse à sensation britannique. Faut-il croire que les lecteurs manquent pour essayer d'attirer le chaland ? Toujours est-il que nous préférons rester prudents. Pour bien comprendre le problème, penchons sur la brève proposée par l'INAH.



Fouilles à ichakabal,
Photo : INAH, disponible le 9 juin 2009 sur :
http://dti.inah.gob.mx/images/stories/boletines/2009/junio_09/05_junio/ichkabal_web.jpg

Ichkabal est un site du Classique ancien et moyen situé au Quintana Roo, à quelques 90 kilomètres de la lagune de Bacalar, sur la municipalité Othon Pompeyo Blanco. Les équipes d'archéologues y travaillent depuis vingt-deux ans. Actuellement c'est Enrique Nalda qui dirige le projet : quatre structures seront fouillées puis restaurées pendant cette campagne de deux ans. Nous avions déjà parlé de cette campagne de fouilles dans un article en avril dernier. Selon ce dernier, Ichkabal serait en fait un des fiefs de la dynastie Kaan (Serpent en yucatèque) qui a dominé la région à cette époque, notamment parce que le site a été occupé pendant les quatre premiers siècles de notre ère. Sa superficie a atteint environ huit kilomètres de diamètres.

Selon d'autres experts, la dynastie Kaan aurait eu El Mirador (Guatemala) comme fief d'origine. Selon Nalda, la taille des édifices présents à Ichkabal permettrait de resituer l'origine des Kaan : rappelons qu'une des structures actuellement fouillées mesure 200 m de côté pour 46 m de hauteur. Or ces dimensions laissent peu de doutes sur le caractère important d'Ichkabal. Des fouilles préliminaires avaient notamment mises à jours des sous-structures datées du Préclassique supérieur, d'autres peut-être du Préclassique ancien (vers 500 avant Jésus Christ). Ces datations avaient été rendues possibles grâce à des céramiques et à l'architecture de style Peten.

Nalda espère bien proposer une théorie nouvelle sur la présence de motifs teotihuacains dans la zone maya. Les liens entre la grande cité du centre du Mexique et la zone Maya ne sont plus à prouver. En revanche Nalda souhaiterait prouver que la "présence" de Teotihuacan à Ichkabal est symbolique dans la mesure où des traces de Teotihuacain apparaissent plus tard sur d'autres sites. Nalda veut démonter l'hypothèse d'un abandon général des sites mayas à l'orée du Postclassique dans la mesure où un site voisin comme Dzibanché a connu une occupation continue jusqu'à l'arrivée des Espagnols.

L'autre objectif des fouilles dirigées par Nalda sera de montrer que les Mayas pratiquaient une agriculture sur brûlis. Cette hypothèse est proposé depuis les années 1970 mais n'a jamais pu être démontrée archéologiquement parlant.

L'INAH a mis en ligne une petite vidéo présentant les fouilles et le projet Ixkabal.



Mise à jour du 2 août 2009 par Cacalotl.

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

Raíces 351 - Les briques sculptées de Comalcalco avec Miriam Judith Gallegos

Cette semaine Raíces recevait l'archéologue Miriam Gallegos, chercheuse au Centre INAH Tabasco. Avec son aide, nous avons essayé de comprendre la fabrication et l'utilisation des briques sculptées ou gravées qui sont une quasi-exclusivité architecturale du site maya de Comalcalco, situé au Tabasco. Selon Gallegos, "ils faisaient parie des constructions, présents dans les murs, les voûtes et les lnteaux. Ils supportaient de véritables charges et fonctionnaient comme un matériel de construction, en plus d'être décorés". Dès lors, quelles pouvaient être les valeurs symboliques de ces briques ? Comment étaient-ils élaborés ? Dans quelles constructions pouvaient-ils être vus ou non vus ?

Esta semana en Raíces recibimos a la arqueóloga Miriam Judith Gallegos, adscrita al Centro INAH Tabasco. Con su apoyo, trataremos de entender la fabricación y el uso de los ladrillos esgrafíados o moldeados descubiertos en el sitio maya de Comalcalco, Tabasco. Según Gallegos, "f…