Accéder au contenu principal

Du nouveau sur le sarcophage découvert à Tonina

Il suffisait d'être patient. L'INAH a officiellement publié une note sur son site. La presse mexicaine n'est pas en reste et on peut retrouver ici ou là quelques clichés de la découverte faite par l'équipe d'archéologues dirigée par Juan Yadeun Angulo.

L'archéologue Juan Yadeun Angulo devant l'entrée du sarcophage,Tonina.
Photo : INAH. Retrouvée le 28 janvier 2010 sur

Certains spécialistes de l'INAH n'hésitent pas à voir dans cette découverte un moyen d'expliquer la chute des royaumes mayas des Hautes Terres, étant donné que sa datation remonte à cette époque, entre 840 et 900 de notre ère. Un parallèle audacieux a également été fait avec la tombe de la Reine Rouge de Palenque au début des années 1990, étant donné ses dimensions et l'absence complète de données épigraphiques.

Vue extérieure du sarcophage depuis la plateforme 5, Tonina, Chiapas
Photo : Jesus Quintanar. Retrouvé le 29 janvier sur Milenio.

Yadeun Angulo a rapporté les mesures complètes de ce sarcophage : 2 mètres de long pour 70 centimètres de large. Une pierre de mêmes dimensions et de 15 centimètres de hauteur couvrait le sarcophage. Il a été découvert par accident dans une anomalie de la cinquième plateforme de l'Acropole de Tonina.

Mais le sarcophage a révélé plusieurs informations curieuses. D'abord il y a les restes d'un individu de haut rang, probablement une femme ou un enfant. Des études de médecine légale seront menées pour déterminer le sexe de cet individu et sa filiation ethnique.

Mais certains os ont été retrouvés hors du sarcophage. Cela sous-entend une altération postérieure de la tombe. C'est là qu'intervient une vaisselle en céramique globulaire et contenant des ossements bouillis et fragmentés. Elle est datée de la fin du XVème siècle. Yadeun émet l'hypothèse selon laquelle le site a été partiellement réoccupé par un cacique tzeltal : il aurait fait ouvrir différentes tombes et remplacé les objets originaux par de nouvelles offrandes.

 Olla de style Chib et ossements.
Sarcophage de la cinquième plateforme, Acropole, Tonina.
Epiclassique, Maya.
Photo : El Universal, retrouvée le 18 janvier 2010 sur

Néanmoins l'idée que cette découverte puisse expliquer à elle seule le déclin de la civilisation maya reste faible. L'hypothèse officielle serait qu'à l'époque du sarcophage, plusieurs tribus originaires du Haut Plateau Central  (peut-être de Tula, Hidalgo) auraient occupé par les armes plusieurs cités mayas.

Edition du 29 janvier 2010
L'INAH a mis une vidéo de la découverte de Tonina à disposition du public sur sa chaîne INAHTV.


Edition du 1er février 2010
Dans une note publié le 31 janvier sur son blog Maya News Update, l'épigraphiste Erik Boot parle d'une autre vidéo visible sur le site du magazine allemand Der Spiegel. On y voit quelques prises de vue de la fameuse pierre retrouvée en parallèle du sarcophage. Or il semblerait que la découverte de cette pierre n'ait pas été découverte en même temps. Boot explique que, grâce à un collègue, il avait pu s'en procurer un dessin en 2007 et que la pierre avait probablement découverte dès 2006. La question se pose alors de savoir pourquoi l'INAH n'a pas apporté cette précision ô combien importante dans son communiqué de presse : est-ce par sensationnalisme ? Par "oubli" ?

D'autre part, en ce qui concerne le sarcophage, les affirmations de Yadeun d'une incursion toltèque à Tonina ont provoqué des réactions très sceptiques tant de la part de mayistes, comme David Stuart de l'Université du Texas, que des spécialiste du Haut Plateau Central, comme Susan Gillespie.


Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement un des monuments mexicains les plus représentés et les plus publiés sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnue comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne il y a quelques années. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts somptueux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.



Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante…

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…

Fouilles de sauvetage à Zacatenco, Mexico

Sur son site internet, l'INAH fait état de fouilles de sauvetage au nord de Mexico, préalables à la construction de l'aqueduc Guadalupe, à quelques encâblures de la Basilique de Guadalupe.  Après six mois de travaux dirigés à Zacatenco par la jeune Estibaliz Aguayo Ortíz, les résultats sont tout simplement surprenants. 
On dispose de peu de contextes fouillés systématiquement dans la vallée de México et datés du Préclassique. Vaillant (1930) avait fouillé à Zacatenco dès 1928 et publié ses résultats deux ans plus tard. Une des références en la matière a été le travail effectué ensuite par Piña Chan (1958) à Tlatilco.  Puis il a fallu attendre des fouilles de Sanders et Parsons à la fin des années 1960 pour en savoir un peu plus sur Zacatenco.

Les découvertes de la Direction d'Archéologie de Sauvetage de l'INAH sont de deux types. Tout d'abord les restes de 145 individus ont jusqu'à présent retrouvés. Certains enterrements comptaient jusqu'à trois individus da…