Accéder au contenu principal

Un nouveau directeur pour l'INAH

L'arrivée d'un nouveau président entraîne automatiquement une valse de départs et d'arrivée, rarement pour le meilleur et souvent pour le pire. Après la désignation de l'équipe ministérielle du président mexicain Enrique Peña Nieto, équipe qui est tout sauf de nouveaux venus, ce sont les directions et sous-dépendances qui voient arriver ou revenir de vieilles connaissances.

L'Instituto Nacional de Antropología e Historia n'échappe pas à la règle : exit Angel de María y Campos après une direction décriée, polémique car trop mercantile et pas vraiment respectueuse des lois mexicaines ! On retiendra notamment les constructions de musées dans des endroits, le laisser-aller pernicieux quant à l'organisation de mégaconcerts à Chichen Itza ou El Tajín, le projet mort-né du Son et Lumière de Teotihuacan (pourtant soutenu par l'actuel président Enrique Peña Nieto et alors gouverneur de l'Estado de México). Même si on peut reconnaître que l'INAH est définitivement entré dans l'ère numérique sous sa direction, on pourra lui reprocher de diffuser une information trop souvent biaisée et idéalisée de la réalité. D'autre part Consuelo Saizar, présidente de la CONACULTA et supérieure hiérarchique de de Maria y Campos laisse sa chaise à Rafael Tovar y de Teresa.

A sa place on retrouve un vieil habitué de la direction générale de l'INAH, Raúl Sergio Arroyo García. En effet il a déjà présidé à la destinée de la glorieuse et quelque peu monolihique institution entre 2000 et 2005. A priori il s'agirait d'un homme de terrain, d'un parfait connaisseur du patrimoine mexicain. Personnellement j'ignore quels ont été ses principaux faits d'armes lorsque Vicente Fox (néolibéral et conservateur appartenant au PAN) dirigeait (mal) le Mexique. Mais il avait présenté sa démission et occupa la direction du Centro Cultural Universitario de Tlatelolco de 2007 jusqu'à il y a quelques jours.

Pour en savoir plus sur cet enseignant-chercheur passé entre autres par l'UNAM et l'ENAH,   l'Universidad Autonóma de México et l'Universidad Iberoamericana et auteur de nombreuses études et ouvrages d'art, vous pouvez toujours consulter la note publiée sur le site du Ministère mexicain de l'éducation nationale. Ci-dessous vous pourrez regarder cet entretien qu'il a accordé à alors qu'il était directeur du CCU Tlatelolco. Arroyo est ethnologue de formation.



Attendons pour voir comment les choses évoluent dans les prochains mois même si certains chercheurs comme Eduardo Matos Moctezuma sont d'ores et déjà assurés d'une bonne gouvernance de l'INAH.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Compte-rendu Arqueología mexicana 142

Arqueología mexicana nous propose une réflexion très complète et bien ficelée dans son numéro de novembre-décembre. A première vue, parler de législation pourrait paraître peu lié à ce qui constitue la raison même de la revue co-éditée par l’INAH et l’éditeur Raíces. Cependant il s’agit d’un thème qui nous plonge au coeur du mode de vie des peuples préhispaniques et l’adaptation de ces systèmes à celui importé du royaume de Castille et León.




Le dossier thématique contient huit articles. Dans le premier, rédigé par Carlos Brokmann, il est question de la diversité des systèmes juridiques dans l’ancien Mexique. Un point commun est qu’il s’agit de systèmes de lois reposant sur la tradition orale, répondant à une punition correspondant à chaque acte s’éloignant de la coutume ou de la conduite enfreinte. Si la majorité des documents font surtout référence aux lois et au système juridiques des Mexicas, il serait inapproprié que tous avaient la même organisation ou les mêmes règles de vie soci…

Décès du mayiste Erik Boot

Le nom d'Erik Boot ne vous est probablement pas très familier. Anthropologue néerlandais, diplômé de l'Université de Leyden et épigraphiste très doué, Boot était notamment un chercheur indépendant et un carnetier passionné : il en rédigeait trois en anglais depuis plus d'une dizaine d'années.

Maya News Update, un carnet présentant différentes actualités sur les groupes mayas préhispaniques.Ancien Mesoamerica News Update, carnet d'informations sur les découvertes concernant les anciennes cultures du Mexique et d'Amérique centrale.Maya Glyph Blog, un dernier carnet contenant les différentes propositions épigraphiques de Boot.Ses derniers billets concernaient une exposition sur les Mayas que le gouvernement guatémaltèque avait envoyé aux Pays-Bas en début d'année.
Mais Erik Boot n'était pas qu'un simple carnetier. Il avait notamment publié une quarantaine d'articles et d'essais qu'on peut retrouver sur la page Academia.edu. Comme tout bon may…