Accéder au contenu principal

Raíces 240 - Le Projet Régional Archéologique La Corona 2/3 avec Maxime Lamoureux et Marcello Canuto

Raíces recevait Maxime Lamoureux Saint-Hilaire, doctorant canadien à l'Université de Tulane et Marcello Canuto, archéologue y enseignant à Tulane University, située à la Nouvelles Orléans. Avec leur soutien aide, nous poursuivons notre cycle de programmes sur l'archéologie guatémaltèque et en particulier sur le Proyecto Regional Arqueológico La Corona co-dirigé par Tomás Barrientos, enseignant-chercheur à l'Universidad del Valle au Guatémala. 

Dr. Marcello Canuto
Crédito foto: MARI/PRALC

Maxime Lamoureux Saint-Hilaire
Crédito foto: MARI/PRALC

Comme chaque semaine, nous vous invitons à écouter, partager et télécharger librement ce programme sur le portal Archive au format ogg et mp3.



Crédits musicaux

  1. Itzamkan - Ketzal
  2. Itzamkan - Viaje en el Xibalba 


Contacts
Page Facebook del PRALC.
Page Facebook de Tomás Barrientos.
Page Academia de Marcello Canuto.

Bibliographie
La Corona Notes, Mesoweb, MARI, Tulane University.
Arqueología mexicana, Los mayas del Petén, 137. México: Editorial Raíces.

Canuto, M. A., & Barrientos, T.  (2009). Proyecto Arqueológico La Corona. Informe temporada 2008. New Haven, Connecticut/Guatemala: Yale University/Universidad del Valle de Guatemala.< http://www. mesoweb. com/resources/informes/LaCorona2008. html>.[Consultada el 25 de abril del 2011.[Links]].

Canuto, M. A., & Barrientos, T. (2008). Proyecto Regional Arqueológico La Corona: Objetivos generales y resultados preliminares de las investigaciones en el “Sitio Q”. Museo, 21(25).

Canuto, M. A., & Barrientos, Q. (2011). La Corona: un acercamiento a las políticas del reino Kaan desde un centro secundario del Noroeste del Petén. Estudios de Cultura Maya, 40.

Canuto, M. A., & Barrientos, T. (2011). La Corona: an approach to politics in the kingdom of Kaan from a secondary center in Norwest Petén. Estudios de cultura maya, 37, 11-43.

Expositions
Exposition Imágenes de la fauna: el dibujo científico en el estudio de la pintura mural prehispánica, Centro Cultural Tlatelolco, Tlatelolco, 26/10/2015-28/02/2016. De martes a domingo, de las 10 a las 18 horas. 


Exposition Il mondo che non c’era, Museo Archeologico Nazionale di Firenze, Florencia, Italia, 16/09/2015-06/03/2016.

Exposition Mayas: Lords of Time, McClung Museum, Knoxville, Tennessee, Estados Unidos, 23/01-22/05/2016.

Exposition Los guerreros del Monte Tlaloc,  Foro de Artes y Oficios Texcoco, 27/01-21/03, de 9 h à 18 h.

Eventos académicos
Colloque 30 años Proyecto Valle del Mezquital, Hidalgo, Casa del diezmo, Huichapan, Hidalgo, 3-6/02/2016.

Séminaire d'Antropología Lingüística, Salle de réunion de la Direction de Linguistique de l'INAH, 3/02, de 11 h à 15 h.

Colloque Arqueología y ciencia en torno a los 38 años del descubrimiento de Coyolxauhqui, Amphithéâtre Eduardo Matos Moctezuma, Musée du Grand Temple, Mexico, 6/02.
10h. Arqueometría y objetos de concha, con Adrian Velázquez Castro y Demetrio Mendoza Anaya.

12h. Arqueología de la joyería prehispánica con Emiliano Melgar Tisoc.

Séminaire permanent Antropología visual, con Mario Castillo Hernández, Institut de Recherches Anthropologiques, Salle Polyvalente, Université Nationale Autonome du Mexique, Mexico,  salle 121, 2/02, de 16 h à 19 h. 

Diplôme Los mayas, Casa de las Humanidades, Université Nationale Autonome du Mexique, Mexico, du 24/02/2015 au 19/04/2016 (47 sesiones), 2/02,  de 17 h à 20 h.

Séminaire permanent Antropología, poder y ruralidades, avec Dr. Hernán Salas Quintanal y Dra. Paola Velasco Santos, Institut de Recherches Anthropologiques, Université Nationale Autonome du Mexique, Mexico, 3/02, de 17 h à 20 h.

Séminaire permanent Etnografía de la cuenca de México, avec Dr. Andrés Medina Hernández, Mtra. Teresa Romero, Institut de Recherches Anthropologiques, Salle Polyvalente, Université Nationale Autonome du Mexique, Mexico, 5/11,  de 11 h à 14 h.

Atelier Introducción a la medicina indígena, Comission Nationale para le Développement des Peuples Indigènes, Mexico, 23-30/01 y 6, 13, 20, 27/02, de 12 h à 14 horas. Entrée libre. Inscriptions: preyes@cdi.gob.mx

Nouvelles
Décès de Lourdes Cué Avalos, collaboratrice du Musée du Grand Temple.

Découverte du tlachtli de Tenochtitlan par el Programe d'Archéologie Urbaine, Boletín INAH.

Présentation de l'offrande 167 au Grand Temple de Tenochtitlan, La Crónica de Hoy.

Hommage au Dr. Miguel León-Portilla à la IV Foire Internationale du Libre de Texcoco.

Médias
De la Garza, M. (coord.). (2015). El tiempo de los dioses-tiempo. Concepciones de Mesoamérica. México, Université Nationale Autonome du Mexique; Institut de Recherches Philologiques; Centre d'Études Mayas.

Nous vous rappelons que Raíces est un programme éducatif à but non lucratif sous licence Creative Commons Paternité-Partage à l'identique-Usage commercial interdit 3.0. Cette émission a été enregistré avec le soutien de S. Becerra dans les studios de Radio UDEM le 03/09/2015 et le 28/01/2016 et émis le 30/01/2016.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Curieuses découvertes au pied de la Pyramide de la Lune à Teotihuacan

Dans un bulletin publié hier sur le site de l'INAH, Verónica Ortega, sous-directrice de la zone archéologique de Teotihuacan, a annoncé une série de découvertes troublantes reprises dans différents médias mexicains comme la Jornada, Milenio ou El Universal. Cette partie du site est d’ailleurs le pré carré de la chercheuse mexicaine, elle qui fut notamment en charge de la supervision du Palais de Quetzalpapalotl.



“La nature a horreur du vide”, disait Aristote. Force est de constater que le vide était abhorré dans la cosmovision mésoaméricaine. En plus de cent années d’exploration à Teotihuacan, la place située au pied de la Pyramide de la Lune n’a été sondée et fouillée superficiellement que dans les années 1960 ! La Structure A qui la ferme au nord est pourtant en train de révéler des secrets trop longtemps gardés. Mesurant 25 m de côté, cette structure continue de générer de nombreuses interprétations et de polémiques entre spécialiste. Elle est composée en surface d’une dizaine …

Découverte d'une deuxième structure sous la Pyramide du Castillo à Chichen Itza.

La pyramide du Castillo à Chichen Itza est probablement le monument le plus représenté et le plus publié sur la toile. C'est une icône au-delà du simple qu'elle ait été reconnu comme faisant partie des 7 merveilles du monde moderne. Le site yucatèque a récemment défrayé la chronique pour ces concerts sompteux inaccessibles pour le commun des mortels, la présence illégale de vendeurs dans la zone archéologique et des tarifs d'entrée prohibitifs dont le gouvernement décide de la hausse à sa guise, etc.

On en oublierait presque que Chichen Itza est une zone archéologique, c'est-à-dire, un lieu dédié à la recherche scientifique.


Cette fois-ci, avec un outil semblable conceptuellement parlant, une équipe mixte de recherches UNAM-INAH a entrepris une prospection électrique en trois dimensions de la Pyramide du Castillo. L'archéologue Denisse Argote Espino est devenue une spécialiste en la matière, apportant sa technique innovante à El Pañhü, Hidalgo, ou à Teteles de Ocotit…

Carbone 14 - L'Amérique latine pillée !

Dans son programme du 5 novembre 2016, Vincent Charpentier recevait André Delpuech, responsable des collections précolombiennes du Musée du Quai Branly-Jacques Chirac pour discuter du pillage et des ventes des objets précolombiens.Voici peu, les policiers de l’Office central de lutte contre le trafic des biens culturels (Ocbc) procédaient à des saisies conservatoires de pièces archéologiques sud-américaines, mises aux enchères dans de grandes salles des ventes. Ainsi, désormais, le Mexique, le Guatemala l'Equateur ou le Pérou interviennent au nom de la sauvegarde de leur patrimoine. L'Amérique latine est l'objet d'un très intense pillage de son patrimoine précolombien. A la base, sont les huaqueros, les pilleurs de tombes...Qu'en est-il de la circulation de ces collections archéologiques provenant des Amériques, du pillage de sites, du trafic illicite, de la traçabilité des objets ? De ce patrimoine mis aux enchères, parfois acquis par les musées, que penser des fa…