Accéder au contenu principal

Un ensemble funéraire découvert à Bocana del Rio Copalita

A peine ouvert au public, le site de Bocana del Rio Copalita, situé à une dizaine de kilomètres de la station balnéaire de Huatulco, Oaxaca, n'en est pas moins soumis à une sixième campagne de fouilles qui a récemment connu de nouvelles avancées.

C'est ainsi que l'archéologue Raúl Matadamas Díaz, chargé du projet d'exploration et de restauration a annoncé l'exhumation d'une tombe disposant d'un riche mobilier que nous détaillerons ensuite. Pour l'heure, il convient de rappeler que Copalita est un site dont l'identité des occupants ou même la filiation ethnique reste méconnue mais dont l'occupation remonte à 600 de notre ère. Différents groupes se sont succédé sur ce site. Les traces les plus anciennes sont celles de Mixe-Zoques, puis celles de groupes zapotèques originaires des vallées centrales d'Oaxaca. Ensuite Chontales et Mixtèques ont occupé l'endroit jusqu'à l'arrivée des Espagnols.

Le personnage principal, un jeune homme âgé de 20 a 23 ans d'après les premières analyses anthropométriques, était allongé sous une voûte formée de plusieurs dalles, qui s'est effondrée postérieurement sur le corps. Les spécialistes de l'INAH ont retrouvé les différents éléments suivants : 
  • un fémur qui pourrait avoir servi comme bâton de pouvoir;
  • un collier comportant cinq perles de jade;
  • les restes de 3 petits sacs remplis de peinture sur la cage thoracique : des traces de pigment rouge ont été observé sur certains os de cette dernière ;
  • une hache en pierre blanche, longue de 20 cm, dont le fil est peint en rouge;
  • six vaisselles en céramique marron et crème ont été retrouvées à côté du fémur droit.
Autour de la sépulture, les archéologues ont mis au jour vingt-deux autres enterrements, légèrement postérieur à la tombe précédemment décrite. Datés entre 700 et 800 de notre ère, ils démontrent l'occupation et l'utilisation continues de cette espace à des fins mortuaires. D'ailleurs des fouilles antérieures avait permis de retrouver seize autres ossements dont le contexte céramique montrent une date en 300 et 700 de notre ère. Des vingt-deux corps mentionnés plus haut, l'un d'entre eux correspondrait à une femme allongée sur le ventre, le visage vers le sol : elle portait deux pendants d'oreilles en jade et une perle de la même matière a été retrouvée sur ses vertèbres lombaires.
Différents patrons d'enterrement ont également été enregistrés : sur les trente-neuf corps comptés, trois correspondaient à des enfants âgés de moins de six ans et déposés dans des vaisselles, un quatrième ayant été déposé à même le sol. Six corps ont été retrouvés en position fléchie, les autres en position allongée. Vingt-cinq disposaient d'une offrande faite soit d'artefacts en jade soit de vaisselles en céramique.
Pour en savoir plus sur cette découverte, vous pouvez consulter le bulletin en espagnol publié sur le site de l'INAH. Une visite virtuelle de Bocana del Rio Copalita est également disponible.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

Raíces 297 - Exposición Lakii'n: poderio del oriente maya con Alfredo Barrera Rubio

Esta semana en Raíces recibimos al Dr. Alfredo Barrera Rubio, investigador yucateco reconocido por sus aportes a la arqueología y antropología de este estado. En el caso que nos concierna, el Dr. Barrera Rubio ha sido parte de la curaduría de la exposición Lakii'n: poderio del oriente maya que tiene sede en el Museo del Palacio Cantón, radicado en la ciudad de Mérida.


Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.



Créditos musicales
Referencias bibliográficas
Exposiciones Exposición Lak'iin: poderío del oriente maya, Museo Palacio Cantón, Mérida, Boletín INAH, hasta junio 2017.
Maya, das rätsel der Königsstädte, Historisches Museum der Pfalz, Domplatz, Espira, Alemania, 2/10/2016 - 23/04/2017.

Exposición Milpa, pueblos del maíz, Museo Regional de Querétaro, Querétaro, México, hasta el 5/03/2017.
Exposición Xipe Totec y la regeneración de la vida, Museo del Templo Mayor, Ciudad de México, hasta marzo 2017. 
Exposición Lo de candela: afrodescendien…