Accéder au contenu principal

Nouvelles données importantes pour le Templo Mayor

Nous avons mentionné à plusieurs reprises les travaux de sauvetage que le PAU est en train d'effectuer dans le centre de Mexico. Après l'offrande 130, les cinquante encensoirs récemment évoqués dans la presse, un contexte funéraire inédit, on en sait un peut plus sur le tronc d'arbre qui avait été dégagé en mai dernier. Raúl Barrera Rodríguez, responsable du PAU, a notamment expliqué qu'il était disposé sur une structure circulaire de 2,2 m de diamètre et 55 cm de hauteur, faite de tezontle (pierre volcanique poreuse typique de la vallée de Mexico) cimentés par de la boue. Situé à seulement 2 m du cuauhxicalco découverte l'année dernière, l'édicule est orienté vers le côté Huitzilopochtli de la pyramide double. Elle appartient probablement à la phase IV du Templo Mayor, c'est-à-dire qu'elle est contemporaine des têtes de serpents à plumes.

La construction du futur vestibule d'entrée à la zone archéologique oblige l'équipe de Raúl Barrera Rodríguez à travailler dans l'urgence : elle a récemment remis le couvert avec une information qui en fera frémir plus d'un : plus de deux cents mâchoires et quarante-cinq crânes humains ont été exhumés en deux points du cuauhxicalco. A l'arrière de cette structure, un dépôt probablement effectué pour la "fermer" rituellement contenait la plus grande quantité de crânes jamais retrouvé au Templo Mayor. Pour Ximena Chávez Balderas, il est très probable que Mictlantecuhtli en était le destinataire. Barrera n'exclut pas que certains aient pu être manipulés dans le but d'être décorés de différents pierres semi-précieuses et coquillages et de représenter le dieu de la mort.

En fouillant sous la structure, les archéologues du PAU ont également mis au jour une pierre sacrificielle, datant de la Phase II du Templo Mayor. A sa base, cinq crânes perforés dans l'os pariétal semble clairement indiquer leur utilisation dans un tzompantli, ou râtelier de crânes. L'archéologue Estibaliz Aguayo estime qu'en dépit d'une fragmentation dû aux remblais et aux constructions qui ont pesé sur les crânes, la grande majorité de ces derniers est en bon état de conservation et facilitera autant leur analyse que leur restauration. D'après les premiers examens médico-légaux, ils s'agiraient d'hommes et de femmes âgés entre 20 et 35 ans.

Pour plus d'informations, consultez l'article publié sur le site d'El Universal ou le bulletin disponible sur le site de l'INAH: ce dernier est accompagné d'un diaporama plus qu'intéressant sur les conditions de fouilles.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Codex de Florence disponible en haute résolution

La Bibliothèque Numérique Mondiale est une alternative intéressante à la diffusion du patrimoine littéraire universel. C'est dans ce cadre que la Bibliotèque laurentienne a autorisé la numérisation de cet ouvrage si important pour les chercheurs sur le Mexique ancien. Il est désormais possible de consulter électroniquement le texte bilingue nahuatl-castillan et les illustrations qui accompagnaient chaque livre.

Bonne lecture !

Références :
Bernardino de Sahagún (2012). Codex de Florence . [En ligne] Disponible sur : http://www.wdl.org/fr/item/10096/#q=Codex+de+Florence&view_type=list&search_page=1&qla=fr. [Dernier accès 02/09/2013].

Sur les sources des libretti rédigés par Vittorio Amedeo Cigna-Santi

Alors que nous préparions une conférence sur la Conquête dans l’opéra, un librettiste a particulièrement attiré notre attention : il s’agit du Turimois Vittorio Amadeo Cigna-Santi dont on sait fort peu de choses somme toute. Au début de sa carrière il rédigea une paire de livrets pour Mozart. Mais son livret le plus repris est sans conteste Moctezuma. Il semblerait que Cigna-Santi a pu consulter une chronique rédigée par Antonio de Solis en 1684 et traduite  en français et en italien en 1690.
La bibliothèque Caraïbe, Amazone Plateau des Guyanes a eu la bonne idée de mettre en ligne les deux tomes qui forment l’édition française. Vous les retrouverez aussi dans notre section Textes: https://mexiqueancien.blogspot.com/p/textes.html
Solís, Antonio de. 1730. Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne, par Fernand Cortez, tome I. Paris : Compagnie des libraires. Disponible le 03/03/2019 sur : https://issuu.com/scduag/docs/bbx17024/6et https://issuu.com/scduag/docs/bbx1702…

Raíces 421 - L'offrande 177 du Templo Mayor avec Mary Laidy Hernández Ramírez

Cette semaine, Raíces recevait Mary Laidy Hernández Ramírez, étudiante de licence en archéologie à l'École Nationale d'Anthropologie et Histoire et membre depuis 2016 du Projet Templo Mayor, dirigé par Leonardo López Luján. Hernández Ramírez a effectué la fouille de l'Offrande 177 du Templo Mayor. Comment décrire la stratigraphie de ce dépôt ? Quels matériaux ont été exhumés ? Comment sont-ils analysés, conservés et étudiés ?


Comme chaque semaine, nous vous présentons ce programme sur le portail Internet Archive au format.ogg.

Crédits musicaux
Génériques :Carlos Rohan Tamez Poema: huitznahuac yautl icuic (Garibay, 1958: 40-41) El Venado Azul - Cumbia Cusinela
Références bibliographiques Chávez Balderas, X., Aguirre, A., Miramontes, A., & Robles, E. (2010). “Los cuchillos ataviados de la ofrenda, 125. Templo Mayor de Tenochtitlan?”, Arqueología Mexicana, (XVII)103, 70-75. [URL] https://arqueologiamexicana.mx/mexico-antiguo/los-cuchillos-ataviados-de-la-ofrenda-125-templo-mayor…