Accéder au contenu principal

Déchiffrement d'un escalier hiéroglyphique à Sabana Piletas

La salle de presse de l'INAH publie une dépêche sur les résultats du déchiffrement d'une marche situé sur l'édifice des Glyphes de Sabana Piletas, dans l'état du Campeche. Cette zone étant en cours de fouilles et de restauration, elle n'est pas ouverte au public.

Sabana Piletas fut occupé entre 600 et 1000 après Jésus Christ, soit au Classique et à l'Epiclassique. L'édifice des glyphes compte 4 grands escaliers. L'escalier orienté à l'est compte deux marches faites de 34 panneaux comportant 4 glyphes soit au total 136 glyphes. Chaque panneau est haut de 42 cm et profond de 18 à 22 cm. Deux petites frises en haut et en bas des panneaux sont sculptées d'encoches qui font penser à la peau d'un serpent à sonnettes. Ce sont Nikolai Grube et son équipe de recherches de l'Université de Bonn qui ont proposé les premiers blocs de traduction, confirmés ensuite par David Stuart, épigraphiste de l'Université d'Austin, au Texas.

C'est ainsi que la date du 18 ou du 25 décembre 858 (calendrier grégorien) fut parmi les premiers glyphes identifiés. Une autre inscription importante est pitzil-na qui signifie balle et ferait probablement allusion au jeu de balle et par extension au sacrifice humain. pour justifier cette hypothèse, les scientifiques s'appuient sur la présence de pigments bleus qui recouvraient la peinture et la présence à proximité de deux sculptures phalliques. Or, selon eux, le bleu est une couleur étroitement associée au sacrifice.

Les inscriptions feraient aussi allusion à des guerres avec une seigneurie située au sud de Sabana Piletas : il pourrait s'agir de Itzimté, éloignée de deux kilomètres.
En attendant la communication de nouvelles informations, il faudra se contenter de celles-ci

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le Codex de Florence disponible en haute résolution

La Bibliothèque Numérique Mondiale est une alternative intéressante à la diffusion du patrimoine littéraire universel. C'est dans ce cadre que la Bibliotèque laurentienne a autorisé la numérisation de cet ouvrage si important pour les chercheurs sur le Mexique ancien. Il est désormais possible de consulter électroniquement le texte bilingue nahuatl-castillan et les illustrations qui accompagnaient chaque livre.

Bonne lecture !

Références :
Bernardino de Sahagún (2012). Codex de Florence . [En ligne] Disponible sur : http://www.wdl.org/fr/item/10096/#q=Codex+de+Florence&view_type=list&search_page=1&qla=fr. [Dernier accès 02/09/2013].

Sur les sources des libretti rédigés par Vittorio Amedeo Cigna-Santi

Alors que nous préparions une conférence sur la Conquête dans l’opéra, un librettiste a particulièrement attiré notre attention : il s’agit du Turimois Vittorio Amadeo Cigna-Santi dont on sait fort peu de choses somme toute. Au début de sa carrière il rédigea une paire de livrets pour Mozart. Mais son livret le plus repris est sans conteste Moctezuma. Il semblerait que Cigna-Santi a pu consulter une chronique rédigée par Antonio de Solis en 1684 et traduite  en français et en italien en 1690.
La bibliothèque Caraïbe, Amazone Plateau des Guyanes a eu la bonne idée de mettre en ligne les deux tomes qui forment l’édition française. Vous les retrouverez aussi dans notre section Textes: https://mexiqueancien.blogspot.com/p/textes.html
Solís, Antonio de. 1730. Histoire de la conqueste du Mexique, ou de la Nouvelle Espagne, par Fernand Cortez, tome I. Paris : Compagnie des libraires. Disponible le 03/03/2019 sur : https://issuu.com/scduag/docs/bbx17024/6et https://issuu.com/scduag/docs/bbx1702…

Raíces 421 - L'offrande 177 du Templo Mayor avec Mary Laidy Hernández Ramírez

Cette semaine, Raíces recevait Mary Laidy Hernández Ramírez, étudiante de licence en archéologie à l'École Nationale d'Anthropologie et Histoire et membre depuis 2016 du Projet Templo Mayor, dirigé par Leonardo López Luján. Hernández Ramírez a effectué la fouille de l'Offrande 177 du Templo Mayor. Comment décrire la stratigraphie de ce dépôt ? Quels matériaux ont été exhumés ? Comment sont-ils analysés, conservés et étudiés ?


Comme chaque semaine, nous vous présentons ce programme sur le portail Internet Archive au format.ogg.

Crédits musicaux
Génériques :Carlos Rohan Tamez Poema: huitznahuac yautl icuic (Garibay, 1958: 40-41) El Venado Azul - Cumbia Cusinela
Références bibliographiques Chávez Balderas, X., Aguirre, A., Miramontes, A., & Robles, E. (2010). “Los cuchillos ataviados de la ofrenda, 125. Templo Mayor de Tenochtitlan?”, Arqueología Mexicana, (XVII)103, 70-75. [URL] https://arqueologiamexicana.mx/mexico-antiguo/los-cuchillos-ataviados-de-la-ofrenda-125-templo-mayor…