Accéder au contenu principal

Quelques précisions sur l'expo Moctezuma II au DF

Sur Internet, on peut lire dans une note publiée le mercredi 28 mai quel sera contenu de l'exposition Moctezuma, Tiempo y destino de un gobernante. Nous avons déjà évoqué à plusieurs reprises la tenue de cette exposition au Musée du Templo Mayor, à partir de la mi-juin. On a appris ainsi la semaine passée que le monolithe de Tlaltecuhtli avait été déplacé de l'endroit où il avait été découvert vers le vestibule du Musée.

Masque en bois, Offrande 126, Templo Mayor.
Culture Mexica, Postclassique tardif.
Disponible le 28 mai 2010 sur http://bit.ly/aDIPT0


Il faut rappeler que de nombreuses pièces présentées au British Museum l'hiver dernier n'y seront pas présentes. Pour compenser ce manque, l'INAH a donc décidé de mettre en avant le résultat des fouilles entreprises depuis 2006 dans la Casa de las Ajaracas. Tout d'abord, on présentera pour la première fois le monolithe de Tlaltecuhtli dans une exposition, car il avait présenté au public pendant quelques jours, après sa découverte. Quatre-vingt-dix pièces choisies parmi seize offrandes seront proposées en revanche pour la toute première fois : des masques et des sceptres en bois de l'offrande 126, des couteaux de silex décorés avec des coquillages et rappelant les attributs de Quetzalcoatl de l'offrande 125 (Chavez Balderas et alii, 2010), des insignes en or, deux des vingt-cinq encensoirs portables monochromatiques ou finement peints de l'offrande 130.

La note de l'INAH s'attarde sur les objets en bois. Il faut dire que ce type de matériau supporte mal l'humidité de l'ancien lac, surtout après autant de temps. Réalisés en pin, ils font partie de l'offrande 126 dont l'annonce de la découverte remonte à juin 2008. On peut d'ailleurs voir un des masques dans le petit diaporama proposé en annexe de la note. C'est d'ailleurs une bonne partie de l'offrande 126 qu'on pourra regarder : conques, coquillages, oursins et coraux importés constituaient la majeure partie du mobilier retrouvé par les archéologues et identifiés par les archéologues. Vous retrouverez deux notes sur cette offrande en cliquant ici et ...

En observant la photo exposée plus haut, on peut se rendre compte que ces petits visages humains ont les yeux fermés et la bouche. En ce qui concerne les sceptres, ils représentent le Serpent de feu, ou xiuhcoatl, attribut de Huitzilopochtli ou de Tlaloc et symbolise la foudre.

On pourra également voir le squelette de loup de l'offrande 120, enterré avec des boucles d'oreille en bois, des petits coquillages et un anneau en nacre.

Nous vous proposerons une série de notes rapidement sur cette exposition.

Référence bibliographique :
CHAVEZ BALDERAS, Ximena, AGUIRRE, Alejandra, MIRAMONTES, Ana; et ROBLES, Erika. 2010. "Los cuchillos ataviados de la Ofrenda 125, Temlo Mayor de Tenochtitlan". In Arqueologia Mexicana, vol. XVII, num. 103, Editorial Raices, p. 70-75.
Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Raíces 328 - El Proyecto Uacusecha con Marion Forest

En homenaje a la arqueológa América Vázquezfallecida en el sismo del 19 de septiembre, y al arqueólogo Rodolfo Neftalí Mercado.

Esta semana en Raíces recibimos a una gran promesa de la arqueología francesa en México. Marion Forest es miembro del Proyecto Uacusecha, nacido de la colaboración del Centre National de Recherche Scientifique de Francia, del CEMCA y del INAH. Este equipo binacional explora desde hace varios años el Malpaís michoacano.

Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.

Créditos musicales Banda La Michoacana,Silvia Sapichu - Michoacan, MéxicoLila Downs - Tirineni TsitsikiReferencias bibliográficas Lista de publicaciones del Proyecto Uacusecha.

Forest, M. (2016). Urbanismo y sociedad en Malpaís Prieto, norte de Michoacán. Reflexiones acerca de la estructura espacial de un sitio prototarasco (1250-1450 d.C.). En Roskamp y S. Albiez-Wieck (eds.), Nuevas contribuciones al estudio del antiguo Michoacán. [archivo pdf] recuperado de ht…

Sauvetages archéologiques dans la région de Majahua, Nayarit

La côte de l'actuel état de Nayarit ne se limite pas aux touristiques villes de Tepic ou de Puerto Vallarta. Les plages qui la forment ont été occupées depuis des dates reculées. Un projet de fouilles de sauvetage coordonné par José Rodolfo Cid Beziez, archéologue de la direction de sauvetage archéologique de l'INAH et Concepción Cruz Robles, archéologue du Centre INAH Nayarit.

Leur équipe a "râtissé" 300 hectares depuis 2015, situés sur la commune de Compostelle. Au total sept sites d'importances ont été enregistrés : El Arroz, Cerro Canalán, Playa Canalán, El Arenal, Majahua, El Arco et Camino a Majahua. Près de 98000 tessons de céramique appartenant à des cultures et des époques différentes (entre 500 et 1300 de notre ère) ont été récupérés, 426 gravures rupestres enregistrées (dont 112 rien qu'autour du volcan Majahua et d'autres parfois non conclues à Cerro Canalán) et 97 clochettes en métal retrouvées. 

Lorsqu'on regarde le bulletin de l'INAH,…

Raíces 297 - Exposición Lakii'n: poderio del oriente maya con Alfredo Barrera Rubio

Esta semana en Raíces recibimos al Dr. Alfredo Barrera Rubio, investigador yucateco reconocido por sus aportes a la arqueología y antropología de este estado. En el caso que nos concierna, el Dr. Barrera Rubio ha sido parte de la curaduría de la exposición Lakii'n: poderio del oriente maya que tiene sede en el Museo del Palacio Cantón, radicado en la ciudad de Mérida.


Como cada semana, les presentamos este programa en el portal Archive en formato ogg.



Créditos musicales
Referencias bibliográficas
Exposiciones Exposición Lak'iin: poderío del oriente maya, Museo Palacio Cantón, Mérida, Boletín INAH, hasta junio 2017.
Maya, das rätsel der Königsstädte, Historisches Museum der Pfalz, Domplatz, Espira, Alemania, 2/10/2016 - 23/04/2017.

Exposición Milpa, pueblos del maíz, Museo Regional de Querétaro, Querétaro, México, hasta el 5/03/2017.
Exposición Xipe Totec y la regeneración de la vida, Museo del Templo Mayor, Ciudad de México, hasta marzo 2017. 
Exposición Lo de candela: afrodescendien…